Demander un visa pour la France en Russie

Attention :

Prise de rendez-vous pour les demandes de visa.

La prise de rendez-vous devient obligatoire à compter du 15 mai prochain, sauf cas particuliers, pour les demandes de visa de court séjour déposées au centre de recueil de Moscou. Prise de rendez-vous et renseignements : https://france-visas.gouv.fr/web/ru/a-qui-sadresser

Les demandes de visa déposées en Russie sont instruites par le Consulat général de France à Moscou.

Pour vous informer, préparer et déposer votre dossier ou encore suivre votre demande, connectez-vous à France-visas.

France-visas est le portail unique contenant toute l’information nécessaire pour vous guider dans votre démarche et vous assister à chaque étape de votre demande (préparation du dossier, saisie, dépôt et suivi de votre demande) .

Les grandes étapes d’une demande de visa

Avez-vous besoin d’un visa ?

PNGGrâce à l’assistant visa>, France-visas vous permet de déterminer, en fonction de votre situation, si vous avez besoin d’un visa et lequel. Il vous indiquera aussi quels justificatifs il faudra joindre à votre demande et le tarif appliqué.

Complétez votre demande en ligne.

PNGAprès avoir vérifié que vous aviez besoin d’un visa, vous pourrez complétez votre demande en ligne sur le portail. Il vous sera demandé de créer un compte et France-visas vous accompagnera tout au long de votre demande.

Déposez votre dossier au centre des visas.

PNGUne fois votre dossier complété en ligne, il ne reste plus qu’à le déposer au centre des visas dont vous dépendez. France-visas vous donne toutes les informations nécessaires pour savoir à qui vous adresser et comment déposer votre demande.

Suivez votre demande de visa.

PNGUne fois votre dossier déposé, suivez l’évolution de votre demande, sachez quand et comment récupérer votre passeport et préparez votre arrivée en France.

Attention :

En fonction de votre pays et de la période de l’année, il existera des délais pour la prise de rendez-vous ainsi que pour l’instruction de votre dossier.

Il est demandé aux usagers d’anticiper leurs démarches de demande de visa en tenant compte de ces délais par rapport à leur date de départ.

Le « passeport talent »

PNG Dans la compétition internationale entre les pays de l’OCDE, les grandes économies mondiales (Chine, Inde) et les pays émergents, il est essentiel de définir une stratégie pour conserver nos points forts (4ème rang dans le monde pour l’accueil des étudiants étrangers après les Etats-Unis, le Royaume-Uni et l’Australie ; 2ème place européenne pour l’accueil des chercheurs derrière le Royaume-Uni) et conquérir de nouveaux publics (créateurs d’entreprise, investisseurs, salariés hautement qualifiés).

Dans cette perspective, les autorités françaises ont pris différentes mesures tendant à promouvoir l’immigration de travail qualifié, notamment en mettant en place des titres de séjour spécifiques pour les travailleurs très qualifiés : « le passeport talent ».

Mis en oeuvre depuis le 1er novembre 2016, il regroupe sous une même dénomination les différents titres de séjour propres aux talents internationaux correspondant aux réalités économiques actuelles : jeune diplômé qualifié ou salarié d’une jeune entreprise innovante, salarié en mission, travailleur hautement qualifié (carte bleue européenne), investisseur, porteur d’un projet économique innovant (notamment projet de start-up) , mandataire social, créateur d’entreprise, artiste, étranger ayant une renommée nationale ou internationale.

Il permet d’offrir des conditions d’accueil optimales aux publics visés, en termes de conditions et de durée de résidence, ainsi qu’en termes d’avantages annexes.
Délivré pour une durée maximale de 4 ans dès la première admission au séjour, il permet également aux membres de la famille du bénéficiaire d’accéder de plein droit à une carte de séjour pluriannuelle « passeport talent famille » donnant accès au marché du travail sans restriction. La délivrance d’un passeport talent n’est par ailleurs pas subordonnée à la délivrance d’une autorisation de travail par les services de la DIRECCTE et la situation de l’emploi n’est pas opposable. Ce dispositif vise à améliorer la visibilité des opportunités d’immigration en France pour les « talents ».
La loi du 10 septembre 2018 pour une immigration maitrisée, un droit d’asile effectif et une intégration réussie a étendu la catégorie « passeport talent » aux étrangers participant au développement économique et au rayonnement de la France. Elle prévoit aussi la possibilité pour les chercheurs d’obtenir un titre de séjour d’un an aux fins de recherche d’un emploi en France à l’achèvement de leurs travaux de recherche.

Pour garantir la pleine réussite du dispositif, l’accueil des talents internationaux est favorisé, notamment au travers de procédures simplifiées et d’un accueil dédié au sein des préfectures.

Plusieurs outils récemment développés participent à la réalisation de cet objectif, plus particulièrement le portail « France visas » et le télé-service de validation des visas de long séjour valant titre de séjour (VLS‑TS).

« France visas » met à disposition des ressortissants étrangers les informations nécessaires et permet de les guider dans leur démarche d’obtention de visa en cours. Le programme est en phase de généralisation au sein des consulats.

Le télé-service VLS-TS entièrement déployé depuis le 18 février 2019 facilite pour sa part les démarches de validation du visa auprès de l’OFII.

La production de pièces justificatives s’en trouve également limitée.

Avec 23 253 cartes délivrées en 2018 à des talents et 3 962 aux membres de leurs familles, le bilan est très positif.

Afin d’étendre les possibilités de recrutements internationaux dans un secteur en forte croissance, le dispositif existant a été modifié par la loi du 10 septembre 2018.
Ainsi, depuis le 1er mars 2019, le bénéfice du « passeport talent » est étendu aux salariés des entreprises reconnues comme innovantes à travers deux mesures :

- élargir le recrutement des talents qualifiés diplômés à l’étranger, en sus des talents français ou étrangers diplômés en France ;

- qualifier les entreprises rentrant dans le périmètre de l’innovation de manière plus large pour couvrir plus directement le profil des start-up et de leur secteur d’activité.

https://france-visas.gouv.fr/

publié le 29/04/2019

haut de la page