Yémen – Pourparlers inter-yéménites (5 décembre 2018) [ru]

La France salue l’ouverture de pourparlers inter-yéménites à Stockholm sous l’autorité de l’Envoyé spécial des Nations unies, M. Martin Griffiths, qui rassembleront des représentants du gouvernement du Yémen et des Houthis. La France réitère son plein soutien à l’action de l’Envoyé spécial. Elle salue l’engagement des parties yéménites et les mesures de confiance prises au cours des derniers jours qui ont permis la tenue de cette réunion. Elle remercie le gouvernement suédois de l’accueillir.

Ces pourparlers doivent permettre d’engager une solution politique seule à même d’assurer une paix durable et le soulagement de la détresse humanitaire dans laquelle se trouve la population du Yémen, ainsi que la stabilité de la péninsule. Ces pourparlers représentent donc une étape décisive.

Le Yémen est aujourd’hui confronté à une triple crise alimentaire, humanitaire et sanitaire qui menace d’évoluer vers une famine généralisée. Face à l’urgence de cette situation, la France demande aux parties de prendre part de bonne foi à ces pourparlers et demande à l’ensemble des acteurs yéménites comme régionaux de prendre leur responsabilités et de créer sur le terrain les conditions militaires et humanitaires qui permettent le succès des discussions. Cela passe en particulier par la cessation des hostilités, la pleine ouverture du port d’Hodeïda au trafic humanitaire et commercial et le rétablissement de l’accès humanitaire.

Avec cet objectif, la France a conduit des échanges nourris avec les États de la région ces dernières semaines. La France continuera de mobiliser toutes ses capacités en soutien de la médiation des Nations unies en lien avec ses alliés et l’ensemble de ses interlocuteurs de la région.

publié le 06/12/2018

haut de la page