Vœux à la presse de l’Ambassadeur (30 janvier 2019) [ru]

L’Ambassadeur Sylvie Bermann a reçu la presse russe, internationale, et notamment française, lors d’une soirée chaleureuse pour tirer un bilan de 2018, évoquer les perspectives de l’année en cours et exprimer ses meilleurs vœux pour 2019 !

Discours de Mme Sylvie Bermann, Ambassadeur de France en Russie

Chers amis,

Je suis très heureuse aujourd’hui de vous accueillir pour la traditionnelle réception de la presse et vous présenter à toutes et à tous mes vœux chaleureux pour 2019.

Je suis très heureuse que se trouvent parmi vous de nombreux représentants de la presse russe, à laquelle j’ai donné en 2018 quatorze interviews.

2018 a été une année très dense, marquée par une série de moments forts – et même historiques ! - pour la France en Russie, en particulier les trois visites du Président de la République à l’occasion du Forum économique de St Pétersbourg, puis de la demi-finale et de la finale de la Coupe du Monde, remportée par l’équipe de France. La victoire de la France lors de cette compétition a été l’occasion de recevoir plus de 2000 personnes à l’ambassade, et de partager notamment la liesse des supporters français de la « Casa Bleue » jusque tard dans la nuit du 15 juillet.

2018 a été l’année de la mise en place progressive du Dialogue de Trianon entre sociétés civiles françaises et russes sur le thème de de la « ville du futur ». Son co-président français, M. Pierre Morel, a ainsi effectué plusieurs visites à Moscou. La ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche est venue également en ce début d’année pour un nouvel événement du Dialogue de Trianon au Forum de Gaïdar consacré au thème qui a été choisi pour 2019 : l’éducation du futur.

La réception d’aujourd’hui me donne l’occasion de faire un point rapide sur notre relation bilatérale. Depuis maintenant plus d’un an, nous avons approfondi notre dialogue politique avec la Russie sur tous les sujets. Les contacts, au plus haut niveau, ont été très fréquents et les délégations croisées nombreuses (plus d’une trentaine vers la Russie). La priorité est de maintenir ce dialogue exigeant, malgré le contexte parfois difficile. Il nous faut, comme l’affirmait le Président de la République en mai à St Pétersbourg, continuer à « bâtir une confiance commune avec la Russie, et ce pour préparer l’avenir ».

Je rappelle que le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères a lancé il y un an tout juste une version en russe du site France Diplomatie, ce qui montre l’attachement que nous portons à ce pays et à sa langue.

Certes, je le disais, le contexte est parfois tendu. Dans le domaine des affaires stratégiques, par exemple, nous avons été témoins en 2018 de nouveaux coups durs portés au régime de désarmement nucléaire. La fin annoncée du traité sur les forces nucléaires intermédiaires – symbole de la perestroïka et de la fin de la guerre froide – fait peser un nouveau risque sur la sécurité du continent européen, et nous regrettons que la Russie n’ait pas apporté à ce stade de réponse convaincante aux questions légitimes que nous lui posions.

Dans un contexte qui se tend pour la sécurité européenne, et malgré une Russie qui peut se faire menaçante, la France est l’un des seuls pays à proposer des solutions qui passent par un dialogue renouvelé avec Moscou. C’est à ce titre qu’en 2018, sur la base des conclusions de la rencontre de Saint-Pétersbourg, un dialogue franc et ouvert a été mené avec la Russie sur la question des cyberattaques, dont nous pourrons apprécier les premiers résultats en 2019.

Afin de bâtir cette confiance réciproque entre la France et la Russie, le renforcement de nos liens économiques et commerciaux d’une part et culturels, universitaires ou encore scientifiques d’autre part,
qui est un autre vecteur essentiel s’impose, comme le rappelait Mme Vidal, la ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation lors de sa visite à Moscou.

Dans le domaine économique, nos relations se portent bien. Nos échanges ont fortement progressé pour la deuxième année consécutive (de l’ordre de 20%) ; la France, 6ème fournisseur de la Russie, est aussi le premier employeur étranger (Auchan, Renault…) et le troisième investisseur en stock. Lors de sa visite au SPIEF dont la France était en effet invitée d’honneur, le Président de la République était accompagné d’une forte délégation d’entreprises.

L’année dernière s’est achevée avec la tenue à Paris le 17 décembre du CEFIC (Conseil économique, financier, industriel et commercial) présidé par MM. Le Maire et Orechkine. De nombreux accords ont été signés, avec des « feuilles de route » précises dans des domaines aussi variés que les réponses économiques au changement climatique, les nouvelles mobilités ou l’innovation et la productivité du travail.

2019 s’annonce d’ores et déjà intense : le ministre B. Le Maire s’est entretenu avec son homologue russe à Davos et plusieurs rendez-vous économiques sont d’ores et déjà à l’agenda ; le forum de Sotchi, auquel je me rendrai, mais aussi le SPIEF où nombre d’entreprises françaises prévoient de revenir. Un certain nombre d’évènements bilatéraux devraient également avoir lieu : il y a bien sûr le traditionnel CEFIC qui se tiendra cette année en Russie, mais aussi des évènements nouveaux tels que les rencontres franco-russes pour l’industrie du Futur, ou encore des opérations croisées dans le domaine de la Tech.

Dans le domaine culturel et de la coopération, 2018 a été marquée par l’Année franco-russe des langues et littératures qui a rencontré un vif succès. La Russie était l’invitée d’honneur au Salon du livre et 36 auteurs français se sont rendus à Moscou, Saint-Pétersbourg et en régions et également grâce à une programmation culturelle riche en lien avec la littérature.

L’Institut français de Russie a continué de déployer son action sur l’ensemble du territoire russe en s’adressant au réseau des alliances françaises, aux institutions locales et à d’autres partenaires (biennale, festivals…).

2019 ayant été déclarée « Année du théâtre » par le président Poutine, l’Institut français de Russie poursuivra son activité de coopération, de création, de diffusion et de formation dans ce domaine avec ses partenaires prestigieux que sont le festival international de théâtre Tchekhov, les festivals Territoria et NET, le festival Platonov à Voronej, « Zolotaïa Repka » à Samara tout en développant de nouvelles collaborations. Autre grand moment de cette année, une exposition de la collection Chtchoukine sera organisée au Musée des Beaux-Arts Pouchkine en juin prochain en partenariat avec la Fondation Vuitton. Parmi les nombreux événements qui seront organisés en 2019, permettez-moi de vous mentionner encore la traditionnelle « Nuit des idées » qui aura lieu demain soir à 19h à l’Institut français sur le thème « Zéro déchet ». Vous êtes tous les bienvenus !

Notre coopération dans le domaine scientifique a également été renforcée, notamment dans le domaine spatial avec la signature d’un accord entre le CNES et Roskosmos. Notre coopération essentielle avec les ONG et la société civile russe, a été marquée par le Forum des ONG à l’automne consacré au thème de la famille. Je n’oublie pas non plus des coopérations peut-être plus discrètes mais essentielles, dans les domaines policier, sécuritaire et douanier, dont nous avons fêté en 2018 les 20 ans pour cette dernière.

2018 a aussi été marquée par de bons résultats du secteur du tourisme en France avec une progression de la fréquentation et près de 90 millions de visiteurs internationaux. Plus de 14 milliards d’euros d’investissements touristiques ont par ailleurs été effectués dans notre pays l’année dernière dans l’hôtellerie, les musées, les parcs d’exposition et les centres de congrès… Le très prestigieux « club » des hôtels « Palace » compte aujourd’hui 25 établissements en France. 2018 a aussi été l’occasion du lancement de la version russe du site de référence du tourisme français : France.fr. L’opération Goût de France 2018 qui permet de célébrer chaque année notre patrimoine culinaire, élément majeur de la culture française, a été un franc succès et sera renouvelée cette année encore.

Les perspectives touristiques sur le marché russe ont été encore renforcées par l’ouverture des nouvelles lignes aériennes ou le renforcement de celles déjà existantes, notamment entre Marseille et Moscou et Saint-Pétersbourg et Nice. Je tiens à remercier à ce propos les équipes de notre Consulat général, alors que le nombre de demandes de visa a augmenté de plus de 40% cette année. Il continue à progresser en ce début d’année. Permettez-moi également de profiter de cette occasion pour rassurer nos amis russes et leur rappeler qu’en dépit des mouvements sociaux, l’ensemble des sites touristiques français restent ouverts.

L’intérêt renouvelé des régions et des collectivités locales françaises pour nouer des partenariats avec les régions russes – avec de nouvelles délégations attendues en 2019-, fait par ailleurs écho aux déplacements que j’effectue dans les régions russes afin de faire rayonner la France dans l’ensemble de la Russie.

En attendant de nous retrouver à l’occasion des nombreux événements à venir, je vous souhaite à tous une excellente année 2019 et, pour bien commencer, une très bonne soirée !

publié le 01/02/2019

haut de la page