Veille Espace Russie Décembre 2017- N°17-01

PNG

PERSONALIA

Le bureau du CNES Moscou composé du Représentant du CNES en Russie, Didier COLLIN et de l’Adjointe au Représentant du CNES en Russie, Emeline DE ANTONIO vous présente le nouveau format de sa revue de presse mensuelle maintenant intitulée Veille Espace Russie. Par défaut, les liens utilisés dans la revue sont en langue russe, sauf si spécifié différemment entre parenthèses. Nous vous souhaitons une bonne lecture et espérons vous compter nombreux parmi nos lecteurs.

PROGRAMME SPATIAL ET POLITIQUE

Conférence Космос как бизнес : vers la commercialisation des projets de Roscomos
Roscosmos, Roscosmos, 12 décembre 2017, Energia,13 décembre 2017
TASS, TASS, TASS, 12 décembre 2017, Izvestia, Kommersant, 13 décembre 2017
Dans le cadre de la conférence Космос как бизнес (Space as a Business) organisée le 12 décembre 2017 par Roscosmos et l’agence d’information TASS, M. Belousov, l’Assistant présidentiel, a exhorté Roscomos à s’engager sur la voie de la commercialisation. Selon M. Belousov, la société d’État devrait devenir un « opérateur de l’activité économique » à l’instar de Rosatom. Au cours des dernières années, l’activité commerciale de la structure était périphérique et n’a été réalisée que dans le secteur des lancements. Pour examiner cette question, il a suggéré que M. Igor Komarov, Directeur Général de Roscosmos, crée un groupe de travail ad hoc afin rendre la société publique compétitive sur le marché mondial. Le processus de réorientation de Roscosmos pourrait prendre entre trois à cinq ans.
Les sujets évoqués lors de la conférence sont les suivants : la commercialisation des services de communication, de navigation et de lancements sur le marché mondial, ainsi que le développement du tourisme spatial avec des sociétés internationales de premier plan.

L’Union européenne lève les sanctions relatives à la mission ExoMars-2020 contre la Fédération de Russie
RiaNovosti, 1 décembre 2017
L’Union européenne a retiré l’hydrazine de la liste des sanctions économiques imposées à la Russie pour le projet russo-européen ExoMars 2020. Le journal officiel a publié une décision Règlement (UE) 2017/2212 du 30 novembre modifiant le document du 31 juillet 2014, concernant les mesures restrictives sectorielles contre la Fédération de Russie.
L’article 4 du règlement (UE) no 833/2014 est modifié comme suit :

  • 1) « 2 bis bis. Les interdictions visées au paragraphe 1, points a) et b), ne s’appliquent pas à la fourniture, directe ou indirecte, d’une assistance technique, d’un financement ou d’une aide financière en rapport avec les ventes, fournitures, transferts ou exportations et importations, achats ou transports d’hydrazine (CAS 302-01-2) à des concentrations de 70 % ou plus, à condition que ladite assistance technique, ledit financement ou ladite aide financière concerne de l’hydrazine destinée :
  • a) aux essais et au vol de l’engin ExoMars Descent Module dans le cadre de la mission ExoMars 2020 , à raison d’une quantité calculée conformément aux besoins de chaque phase de ladite mission, sans excéder un total de 5 000 kg pour toute la durée de la mission ; ou
  • b) au vol de l’engin ExoMars Carrier Module dans le cadre de la mission ExoMars 2020 , à raison d’une quantité calculée conformément aux besoins du vol, sans excéder un total de 300 kg. »

La Russie soumettra à l’ONU un projet d’amendement à la législation internationale concernant l’exploitation des ressources spatiales
TASS, 11 décembre 2017, Interfax, 11 décembre 2017 Izvestia, 11 décembre 2017, Izvestia, 27 décembre 2017
Le ministère des Affaires étrangères et Roscosmos ont élaboré un accord d’implémentation (accord international sur l’application obligatoire de la loi) au Traité de l’espace exigeant l’impossibilité de s’approprier des minéraux dans l’espace. Cette initiative sera introduite en avril 2018 à Vienne lors d’une réunion du sous-comité juridique du Comité des utilisations pacifiques de l’espace extra-atmosphérique de l’ONU. En cas d’adoption, l’interdiction de s’approprier des objets spatiaux, y compris leurs ressources - déjà prévue dans le Traité de l’espace - deviendra obligatoire.

INTERNATIONAL

Accord entre la Russie et la Chine dans le domaine des activités spatiales
Kremlin, 5 décembre 2018
Ratification de l’accord entre le gouvernement de la Fédération de Russie et le gouvernement de la République populaire de Chine sur la coopération dans l’exploration et l’utilisation de l’espace extra-atmosphérique à des fins pacifiques et sur la création et l’exploitation de lanceurs et d’infrastructures spatiales au sol. L’accord prévoit la création d’un cadre juridique de coopération entre les Parties régissant le contrôle des exportations concernant la mise en œuvre de programmes et projets spatiaux conjoints. La loi fédérale a été adoptée par la Douma d’État le 24 Novembre 2017 et approuvée par le Conseil de la Fédération le 29 Novembre 2017.

Dmitry Rogozine trouve un langage commun avec la Belgique et le Luxembourg
Kommersant, 15 décembre 2017
Lors de la 11ème réunion de la commission mixte de coopération économique entre la Russie et l’Union économique belgo-luxembourgeoise, les vice-premiers ministres des trois pays ont discuté des perspectives de coopération dans les domaines de l’aviation et de la recherche spatiale. La Russie a proposé la création d’un conseil bilatéral de coopération scientifique et technique. Les questions spatiales, dont l’exploration ainsi que l’utilisation des ressources spatiales occuperaient une place importante au sein de ce conseil.

Contribution russe à la station en orbite cislunaire Deep Space Gateway
Izvestia, Izvestia, 29 décembre 2017
Suite à l’accord conclu entre la Russie et les États-Unis concernant la construction conjointe d’une station en orbite cislunaire, Deep Space Gateway (passerelle vers l’espace lointain) durant le Congrès International d’Astronautique en septembre 2017, il a été décidé d’accélérer le développement du lanceur russe Soyouz-5. Il est prévu d’utiliser le lanceur pour effectuer des vols habités vers l’orbite cislunaire, envoyer des Russes sur la Lune et éventuellement sur Mars. Le début de l’assemblage de la station est prévu pour le milieu des années 2020.

STATION SPATIALE INTERNATIONALE

Le monopole russe du transport habité menacé
Kommersant, 14 décembre 2017
La position dominante du véhicule de transport habité russe Soyouz sur le marché international pourrait prendre fin selon le rapport du quatrième trimestre 2017 de RSC Energia. Les principales menaces au monopole russe sont les projets de véhicules spatiaux privés des sociétés américaines Boeing et SpaceX. SpaceX délivre déjà du ravitaillement à la Station spatiale internationale à l’aide du véhicule cargo Dragon. Un premier vol Dragon sans équipage est planifié en août 2018 et le premier vol habité en décembre 2018.
Rapport de la Société RSC Energia disponible en russe ici

Retour sur Terre du Soyouz MS-05 avec trois membres de l’équipage ISS
Vesti, 14 décembre 2017
Les membres des expéditions 52 et 53 sont revenus sur Terre à bord du vaisseau Soyouz MS-05. Le cosmonaute Roscosmos Sergey Ryazansky et les astronautes de la NASA et de l’ESA Randolf Breznik et Paolo Nespoli ont atterri dans la steppe kazakhe à l’est de la ville de Zhezkazgan.

Une nouvelle équipe à bord de la Station spatiale internationale
Interfax, 19 décembre 2017, TASS, 17 décembre 2017, Energia, 17 décembre 2017
Le cosmonaute russe Anton Chkaplerov et les astronautes américains Scott Tingle et japonais Norishige Kanai ont décollé de Baïkonour à bord du Soyouz MS-07 pour remplacer l’équipage du Soyouz MS-05 à bord de la Station spatiale internationale.

Premier amarrage du nouveau cargo Federatisya à l’ISS prévu pour 2023
RiaNovosti, 1 décembre 2017
« Le nouveau cargo russe Federatsiya (en russe : « Федерация ») s’amarrera à la Station spatiale internationale en mode automatique en 2023 » a déclaré Yevgeny Mikrin, Responsable des programmes habités de RSC Energia. Il a rappelé que le premier vol, dans sa version avec équipage est prévu en 2024.

LANCEURS ET LANCEMENTS

Lancements réalisés en Décembre 2017
- 02 décembre 2017 : Lancement Soyouz 2.1 b depuis Plesetsk
- 17 décembre 2017 : Lancement Soyouz MS-07 depuis Baïkonour
- 26 Décembre 2017 : Lancement Zenit-2SB depuis Baïkonour

Bilan 2017 des lancements russes
Roscosmos, 27 décembre 2017
En 2017, Roscosmos a réalisé 20 lancements réussis pour des clients publics et privés depuis Baïkonour, Plesetsk et le Centre Spatial Guyanais, incluant 7 lancements vers la Station spatiale internationale : 4 lancements de véhicules de transport habités Soyouz et 3 lancements de véhicules cargo Progress.

Lancement réussi d’un satellite militaire par un Soyouz-2.1b
Mil.ru, TASS, 2 décembre 2017
Un satellite militaire a été lancé avec succès depuis le cosmodrome de Plesetsk à bord d’un Soyouz-2.1b. C’est le quatrième lancement du Soyouz-2 depuis Plesetsk en 2017. Au total, depuis 2004, 32 lanceurs Soyouz-2 ont été lancés à Plesetsk avec les différentes versions 1a, 1b et 1c.

Lancement réussi du Zenit-2SB réussi depuis Baïkonour
Energia, TASS,Roscosmos, 29 décembre 2017, Interfax, 30 décembre 2017
Le 26 décembre, le satellite angolais de télécommunications Angosat a été lancé depuis Baïkonour par un Zenit-3SLBF équipé d’un étage supérieur Fregat. Le satellite a été placé avec succès sur son orbite géostationnaire. Après une perte de communications, rétablie ensuite par les experts, les paramètres des systèmes embarqués reçus par la télémesure ont été déclarés normaux par Roscomos en date du 29 décembre.

Les ambitions de lancements commerciaux depuis Sea Launch
Vedomosti, RiaNovosti, Kommersant, 12 décembre 2017
Lors de la conférence Космос как бизнес (Space as a Business), le propriétaire du groupe S7, Vladislav Filev, a déclaré la reprise des lancements en 2019 et envisage de réaliser 12 lancements d’ici 2023. Pour mémoire, le seul lanceur actuellement adapté aux lancements depuis la plateforme flottante est celui de la famille Zenith fabriqué par l’entreprise ukrainienne Yuzhmash. L’investissement dans le projet, y compris la reprise des lancements, s’élèvera à 220 M$ (178 M€).

Roscosmos publie la raison du lancement infructueux de Vostochny
TASS, Roscosmos, 12 décembre 2017, TASS, 4 décembre 2017
Roscosmos a indiqué que l’échec du lancement du satellite Meteor-M depuis le cosmodrome de Vostochny, le 28 novembre 2017, était dû à une erreur de paramétrages. L’algorithme du système de navigation a conclu à une orientation incorrecte lors de l’allumage de l’étage frégate. En conséquence, le frégate a effectué une rotation dans le mauvais sens, ce qui a entraîné la perte de la mission. Outre le satellite Meteor-M, 18 charges utiles appartenant à des institutions ou des entreprises du Canada, des États-Unis, du Japon, d’Allemagne, de Suède et de Norvège ont également été perdues. Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a exigé des sanctions contre les fonctionnaires responsables de la préparation et du lancement infructueux.
Résultat du 27 décembre des travaux de la commission : disponible en russe en cliquant ici.

Calendrier de réalisation du projet russo-kazak Baïterek

Le 8 décembre 2017, M. Marat Nurguzhin, vice-ministre de la défense et de l’industrie aérospatiale au Kazakhstan s’est exprimé sur le calendrier du projet Baïterek. Dans un premier temps, il évoque la préparation du projet : une étude de faisabilité du projet Baïterek est en cours, elle devrait être terminée en mars 2018, puis, il mentionne la budgétisation du projet : l’allocation des fonds est prévue en octobre-novembre 2018. Le Kazakhstan financera la création du complexe de Baïterek, tandis que la partie russe financera la production d’un lanceur de classe moyenne dans le cadre du Programme spatial fédéral 2016-2025.

OBSERVATION DE LA TERRE

Le projet Digital Earth couvrira l’ensemble du territoire de la Russie à la fin 2020
TASS, 25 décembre 2017
En 2018, Digital Earth prévoit de couvrir Moscou, Saint-Pétersbourg, Krasnodar, Khabarovsk et Primorye et à terme, l’ensemble du territoire de la Russie d’ici la fin 2020. Il sera possible de créer des services thématiques et analytiques pour l’agriculture et la foresterie, l’utilisation du sous-sol, l’écologie, le suivi des infrastructures industrielles et de transport, l’urbanisme et bien d’autres domaines. Le projet, lancé en mai 2017, consiste à créer une société commerciale avec la participation de Roscosmos et un investisseur privé, qui sera en mesure de rivaliser sur le marché russe avec des géoservices tels que Google Earth et Esri.

SCIENCES DE L’UNIVERS ET EXPLORATION

Lancement du télescope Spectrum-RG reporté d’une année
Izvestia, 19 décembre 2017
Le Spectrum-RG (Spectrum Roentgen Gamma), projet conjoint de l’Agence spatiale russe Roscosmos et l’Agence spatiale allemande DLR visant à fournir une cartographie détaillée de l’univers, initialement prévu pour lancement en octobre 2018, sera retardé au printemps 2019. Les problèmes concernant l’émetteur pour la transmission des données scientifiques n’ont pas été résolus à ce jour.

TECHNOLOGIES ET INNOVATION

Projet de conception approuvé pour le Soyouz-5
TASS, RiaNovosti, 12 décembre 2017, TASS (ang.), 27 décembre 2017
La conception du lanceur Soyouz-5 de classe moyenne a été approuvée lors de la réunion du conseil scientifique et technique de RSC Energia. NPO Energomash commencera à tester le moteur RD-171MV du nouveau lanceur en 2019. Les essais en vol sont prévus pour 2022.

La Russie projette la création d’un module touristique pour la Station spatiale internationale
Izvetia, 15 décembre 2017
L’opérateur du segment russe de la Station spatiale internationale, RSC Energia produira un module touristique pour l’ISS. Il s’agira d’un module haut de gamme pour 4 à 6 personnes. Selon RSC Energia, à raison d’un envoi de six touristes par an, un tel module serait rentabilisé en sept ans. Le coût de fabrication du compartiment n’est pas divulgué, cependant, il est précisé qu’un ou plusieurs investisseurs doivent être impliqués dans son financement.

Un centre russo-chinois pour les technologies de pointe s’installe à Skolkovo
TASS (ang.), 28 décembre 2017, ChinaDaily (ang.), 8 décembre 2017
Un mémorandum a été signé le 8 décembre 2017 dans le but d’établir un centre russo-chinois dédié aux technologies de pointe et destiné à mettre en œuvre une série de projets innovants à Skolkovo. Le document a été signé par les représentants du centre de recherche et de développement Skolkovo et de la société chinoise Tus-Holdings, soutenue par le centre technologique de Zhongguancun. En vertu de cet accord, la Russie fournira des infrastructures aux entreprises de haute technologie chinoises, en assurant leur coopération avec les institutions scientifiques et de recherche russes.

Retrouvez toutes les actualités spatiales en cliquant sur ce lien.
Pôle spatial – Bureau du CNES
Ambassade de France en Russie

PDF - 382.2 ko
N°17-01-Veille Espace Russie Décembre 2017
Télécharger le document en version PDF (PDF - 382.2 ko)

PNG

publié le 08/10/2019

haut de la page