Union européenne - Cyberattaques - Q&R - Extrait du point de presse (30 juillet 2020) [ru]

Q : La France soutient-elle les sanctions européennes prises à l’encontre de la Chine, de la Russie et de la Corée du Nord en matière de cyberattaques ?

R : L’Union européenne a adopté à l’unanimité des vingt-sept États membres, et donc avec le soutien de la France, des sanctions contre les auteurs de cyberattaques ayant visé les intérêts européens et porté atteinte à notre sécurité.

Ces sanctions s’inscrivent dans le cadre du régime de sanctions cyber dont la France avait activement soutenu l’adoption le 17 mai 2019 ainsi que le renouvellement pour un an le 14 mai dernier.

Nous nous félicitons de cette décision prise à vingt-sept : d’où qu’ils viennent, les auteurs de cyberattaques menées contre l’Union européenne et ses États membres doivent savoir que leurs actions ne resteront pas impunies.

La diversité d’origine géographique des individus et entités désignées pour ces premières sanctions souligne notre appréhension globale des menaces cyber et notre détermination à y faire face, quelle que soit leur origine et sans nous concentrer sur un seul État en particulier. En ce sens, cette action est cohérente avec la nature globale de ce régime de sanctions européen.

La France rappelle son attachement et son engagement actif pour promouvoir un cyberespace libre, ouvert et sûr, dans lequel le droit international s’applique pleinement.

publié le 31/07/2020

haut de la page