Ukraine/Russie – Extraits des déclarations du Président Hollande et de L.Fabius

Ukraine/Russie - Extrait du communiqué du président de la République
Le 15 octobre 2014

Le Président de la République s’est entretenu, cet après-midi, avec le Président OBAMA, la Chancelière MERKEL et les Premiers ministres CAMERON et RENZI de l’épidémie de virus Ebola, de la lutte contre Daech en Irak et en Syrie et de la situation en Ukraine.(...)

Concernant l’Ukraine, les chefs d’Etat et de gouvernement ont marqué l’importance d’une mise en œuvre pleine et effective du protocole de Minsk du 5 septembre dernier, en particulier la garantie d’un cessez-le-feu complet, le retrait des armements, le contrôle de la frontière russo-ukrainienne par l’OSCE et la poursuite des libérations de prisonniers.

Ils ont souhaité également la relance du dialogue national et la poursuite de la décentralisation.

Ils ont noté que la rencontre prévue entre les Présidents Porochenko et Poutine en marge du Sommet de l’ASEM à Milan devait être l’occasion de nouveaux progrès en vue d’une solution politique à la crise.

Ukraine/Russie - Extrait de la conférence de presse de Laurent Fabius à Berlin
Le 15 octobre 2014

(…) La France comme l’Allemagne sont très attachées à ce que l’on respecte le protocole de Minsk et que l’on aille du cessez-le-feu à une paix durable et à une solution politique, que l’Ukraine soit respectée, que son intégrité soit respectée, et que l’Ukraine ait de bonnes relations avec l’Union européenne et avec la Russie. C’est notre démarche commune. Nous sommes disponibles et nous souhaitons que cela soit possible.
(…)

(Sur le message de François Hollande et d’Angela Merkel quand ils rencontreront Vladimir Poutine au sommet de Milan cette semaine)
Il y a effectivement, demain et après-demain, une rencontre à Milan entre l’Europe et l’ASEM. Le président Poutine sera là, le président Porochenko aussi, ainsi que Mme Merkel, le président Hollande et d’autres responsables. Vous savez que nous sommes à la fois pour la fermeté et le dialogue, souvent le dialogue qu’on appelle le « format Normandie ». J’en ai parlé hier à mon collègue Lavrov, et puis il y a des contacts qui ont lieu pour savoir exactement quand et comment se fera cette rencontre. J’imagine que le message sera toujours le même : il va y avoir bientôt les élections législatives en Ukraine, c’est le 26 octobre.

Il faut qu’il y ait une désescalade des tensions et que l’on applique le protocole que l’on appelle le protocole de Minsk en 12 points. Celui-ci demande peut-être à être précisé sur tel ou tel point, mais il fournit une solution à la crise, pour que d’une part le vote se déroule bien et, ensuite, que l’on règle les questions politiques, les questions économiques et les questions de voisinage général. L’objectif, c’est que l’intégrité et l’unité de l’Ukraine soient respectées et que l’Ukraine ait de bonnes relations, à la fois avec l’Union européenne et avec la Russie. C’est de cela, j’imagine, que parleront nos responsables.
(…)./.

publié le 21/10/2014

haut de la page