Ukraine – Regain de tensions dans l’Est

Déclaration franco-allemande Conseil permanent spécial de l’OSCE du 31 janvier 2017 Intervention de Mme Roger-Lacan, ambassadrice, représentante permanente de la France auprès de l’OSCE

M. le Président, j’ai l’honneur de parler au nom de l’Allemagne et de la France. Je m’aligne sur la déclaration prononcée par la délégation de l’Union européenne.
Nous remercions la présidence en exercice d’avoir convoqué cette réunion spéciale du Conseil permanent dans un contexte sécuritaire très dégradé sur le terrain en Ukraine.

Nous sommes très préoccupés par la flambée de violence qui a fait plusieurs victimes ces derniers jours. Nous condamnons fermement cette escalade et nous appelons toutes les parties à la retenue. Nous appelons en particulier la Russie à user de sa grande influence auprès des séparatistes. Le cessez-le-feu doit être respecté sans délai et les parties doivent s’abstenir de toute action susceptible d’aggraver la situation.

Nous soutenons les efforts de la MSOU et du JCCC pour parvenir au plus vite à une désescalade. Nous appelons le JCCC à garantir l’accès et la sécurité des observateurs de la MSOU à Avdiivka ainsi que dans l’ensemble des zones relevant de son mandat.

La situation humanitaire est également très préoccupante : nous exhortons les parties à agir le plus rapidement possible pour soulager les populations qui sont actuellement, du fait du conflit, sans eau, sans chauffage et sans électricité au cœur de l’hiver ukrainien.

Nous appelons les parties à la mise en œuvre des accords de Minsk, seule voie possible pour une résolution pacifique du conflit. La France et l’Allemagne restent pleinement engagées dans leurs efforts diplomatiques et continueront de soutenir ce processus dans le cadre du format Normandie.

Ukraine - Regain de tensions dans l’Est

La France condamne fermement la reprise des combats qui ont fait plusieurs victimes ces derniers jours dans l’Est de l’Ukraine, notamment à Avdiivka. Nous appelons toutes les parties à la retenue et, en particulier la Russie, à user de son influence auprès des séparatistes. Nous appelons à l’application immédiate du cessez-le-feu prévu par les accords de Minsk.

Comme nous l’avons rappelé avec notre partenaire allemand hier à l’OSCE, nous soutenons les efforts de la Mission d’observation de l’OSCE et du Centre conjoint pour le contrôle du cessez-le-feu (JCCC) pour parvenir au plus vite à une désescalade. Nous appelons le JCCC à garantir l’accès et la sécurité des observateurs de l’OSCE à Avdiivka ainsi que dans l’ensemble des zones relevant de son mandat.

La France est également très préoccupée par l’aggravation de la situation humanitaire dans l’Est de l’Ukraine. Nous exhortons les parties à garantir le plus rapidement possible l’accès des populations civiles à l’eau et à l’électricité.

La mise en œuvre des accords de Minsk, pour laquelle la France reste pleinement engagée dans le cadre du "format Normandie", est la seule voie possible pour la résolution du conflit.

publié le 07/02/2017

haut de la page