Ukraine - Extrait du point de presse (9 décembre 2020) [ru]

Q : Il y a un an, un sommet au format dit Normandie s’est tenu à Paris sur le règlement de la crise dans l’est de l’Ukraine. Comment la France évalue-t-elle les progrès accomplis dans le respect des obligations assumées par les parties lors de cette réunion ? Quelles mesures peuvent être prises dans un proche avenir ? Il serait également intéressant de savoir s’il est prévu de tenir de nouvelles réunions de représentants des quatre États sur ce sujet.

R : Le sommet du Format Normandie, qui s’est tenu à Paris le 9 décembre 2019, a permis de relancer le processus de négociation pour le règlement du conflit dans l’Est de l’Ukraine, après près de trois ans de blocages. Les conclusions agréées à cette occasion constituent un document ambitieux qui définit les principales orientations en vue de progresser vers le rétablissement de la pleine souveraineté de l’Ukraine sur le Donbass, sur la base des accords de Minsk, dont les chefs d’État et de gouvernement ont rappelé qu’ils « continuent d’être la base du travail du Format Normandie ».

Un an après le sommet, des progrès significatifs ont pu être constatés. Pour la première fois depuis la signature du paquet de mesures en 2015, le cessez-le-feu dans la région est globalement respecté, ce qui a permis de réduire considérablement le nombre de victimes. De même, plusieurs échanges de prisonniers ont pu intervenir, conformément à ce que prévoyaient les conclusions du sommet. Néanmoins, plusieurs dispositions n’ont toujours pas été mises en œuvre, en partie en raison de la situation sanitaire. Nous appelons toutes les parties à mettre en œuvre de bonne foi les engagements auxquels elles ont souscrit et à poursuivre des discussions constructives sur l’agenda agréé lors du sommet.

La France, aux côtés de l’Allemagne, poursuit ses efforts au sein du Format Normandie, en vue de parvenir à l’établissement d’une paix juste et durable dans l’Est de l’Ukraine.

publié le 10/12/2020

haut de la page