Traité sur les forces nucléaires intermédiaires (1er février 2019) [ru]

Avec ses partenaires et alliés, la France est parvenue à la conclusion que la Russie a développé un système de missile, le 9M729, qui viole le traité sur les forces nucléaires intermédiaires (FNI). La Russie n’a pas répondu aux demandes d’explications ni aux appels à une application conforme du traité formulés de façon répétée ces derniers mois.

La France regrette d’arriver à une situation dans laquelle les États-Unis ont dû notifier leur retrait du traité FNI.

La France appelle la Russie à utiliser la période des six mois ouverte par la suspension des obligations américaines prévue par le traité FNI pour revenir pleinement en conformité. Durant ce laps de temps, la France continuera à encourager un dialogue approfondi avec la Russie et à se concerter étroitement avec ses alliés de l’OTAN.

Dans ce contexte, la France rappelle son attachement aux instruments de maîtrise des armements, qui contribuent à garantir la stabilité stratégique. Nous appelons à cet égard les Européens et l’ensemble des parties à redoubler d’effort pour préserver les instruments de maîtrise des armements conventionnels et nucléaires existants. À ce titre, la France encourage la Russie et les États-Unis à prolonger au-delà de 2021 le traité New Start sur leurs arsenaux nucléaires et à négocier un traité successeur.

publié le 04/02/2019

haut de la page