Syrie - Q&R - Extrait du point de presse (29 mai 2019) [ru]

Q : Le ministre a déploré un manque d’indignation sur la situation à Idlib. Est-ce que la France prépare une initiative au conseil de sécurité pour mettre certains protagoniste face à leurs responsabilités ?

R : La France a marqué sa vive préoccupation face à l’offensive en cours dans la province d’Idlib et à l’intensification des frappes menées par le régime et ses alliés, y compris contre des infrastructures civiles et médicales.

La France souligne la responsabilité particulière qui incombe aux alliés du régime syrien dans la préservation d’un cessez-le-feu durable dans la province d’Idlib. Lors d’un entretien téléphonique avec le président de la Fédération de Russie, le Président de la République et la Chancelière allemande ont appelé la Russie à tenir ses engagements sur le maintien du cessez-le-feu. La poursuite des hostilités compromet la recherche d’un règlement politique crédible et négocié, conforme à la résolution 2254 du Conseil de sécurité des Nations unies.

La France restera pleinement mobilisée au Conseil de sécurité afin de soutenir une désescalade dans le Nord-ouest syrien et d’assurer la protection des populations civiles en Syrie.

publié le 30/05/2019

haut de la page