Syrie - Entretien avec une délégation du SAMS

Au point de presse de ce jour, le porte-parole adjoint a fait les déclarations et répondu aux questions suivantes :

Q - Vous avez reçu une délégation du SAMS hier, avez-vous engagé de l’aide pour ce groupe qui travaille notamment dans la région d’Idlib ?

R - L’aide médicale d’urgence et la santé sont des priorités de l’action de la France auprès des civils en Syrie, où 13 millions de personnes ont besoin de soins médicaux.

Nous finançons notamment depuis 2013 l’Union de soins et de secours médicaux (UOSSM), ONG qui soutient plus de 120 hôpitaux et plus de 200 centres de santé. L’organisation SAMS (Syrian American Medical Society) est un interlocuteur de la France, notamment dans le cadre du plaidoyer pour la protection des personnels et des infrastructures de santé.

Les attaques ciblant délibérément les centres de santé et leur personnel sont contraires au droit international, et notamment à la résolution 2286 du conseil de sécurité des Nations unies, dont la France a été l’initiatrice et qui exige la protection des installations et personnels médicaux dans les conflits.

La France souligne l’urgence d’une cessation des hostilités effective et de la mise en œuvre d’un accès sûr, immédiat et sans entrave à l’aide humanitaire à toutes les personnes qui en ont besoin en Syrie.

publié le 15/06/2017

haut de la page