Signature d’un accord entre le CNES et l’IMBP : deux expériences françaises participeront à la mission SIRIUS

JPEG

Le 19 novembre 2018, à l’occasion de la conférence internationale célébrant les vingt ans de la Station Spatiale Internationale, en présence de Sylvie BERMANN, Ambassadeur de France en Russie un accord a été signé entre Jean-Yves LE GALL, Président du CNES et Oleg ORLOV, Directeur de l’Institut des problèmes biomédicaux de l’académie des sciences de Russie (IBMP) concernant leur collaboration pour une série d’études d’isolation dans le cadre du projet SIRIUS.

L’objet de cet accord est de formaliser la volonté du CNES de coopérer à la réalisation de missions d’isolation, afin d’étudier et de réduire les risques lors de futurs vols spatiaux de longue durée. Cette coopération sera réalisée dans le cadre du projet SIRIUS, un projet visant à effectuer des simulations de vols spatiaux de différentes durées, avec des équipages mixtes internationaux.

Description de la mission SIRIUS

SIRIUS (Scientific International Research in Unique Terrestrial Station), est une série de missions analogues conjointes au sol conduites par la Russie, IMBP et les Etats-Unis, la NASA, afin d’étudier la psychologie et la capacité de travail d’êtres humains lors de longs vols spatiaux.

  • SIRIUS 17
    Le 2 octobre 2017, un contrat a été signé entre IBMP et KBRwyle au nom du programme de recherche humain de la NASA pour la coopération dans le cadre d’une mission d’isolement de 17 jours intitulée SIRIUS 17. Cette étude a débuté le 7 novembre 2017 et était la première d’une série d’études d’isolement de différentes durées au NEK (IBMP, Moscou). Il s’est terminé le 23 novembre.
  • SIRIUS 18/19
    SIRIUS 18/19 est un projet conjoint du Human Research Program (HRP) de la NASA et de l’Institut russe des problèmes biomédicaux (IBMP), qui a pour objectif de préparer les humains à des missions spatiales de longue durée. SIRIUS 18/19 serait une mission d’isolement de 4 mois à l’intérieur du NEK, le complexe expérimental au sol de l’IBMP. L’objectif principal de la mission de quatre mois est de mener une vaste gamme de recherches physiologiques, psychologiques, comportementales et sociales sur les six personnes qui vivent et travaillent dans l’installation.

Pour en savoir plus sur la mission SIRIUS :

publié le 15/03/2019

haut de la page