Séminaire Franco-Russe « Climat et Économie dé-carbonée » à la Résidence (11 juin 2019) [ru]

50 personnalités du monde économique français et russe de très haut niveau ont participé à un séminaire de travail à la Résidence de France sur l’économie dé-carbonée.

Cette rencontre a permis aux entreprises françaises et russes de poursuivre une discussion sur la réglementation, les solutions technologiques et les financements nécessaires pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre, ainsi que pour une meilleure prise en compte des impacts de l’économie sur l’environnement. Des représentants d’ALROSA, Air Liquide, Banque Centrale de Russie, Dalkia, ENGIE, Groupe EDF, FIVES, Gazprom, Kouros, Metalloinvest, Ministère russe du Développement Economique, Natixis, NLMK, NORNICKEL, ROSSETI, RUSNANO, RUSAL, Sberbank, Severstal, Société Générale, Total et Total-Eren étaient présents.

Dans son discours d’ouverture Sylvie Bermann a rappelé que ce séminaire s’inscrivait dans la suite du petit-déjeuner « économie et climat » organisé par les ministres de l’Economie, MM. Le Maire et Orechkine, à Paris en décembre dernier. Elle a proposé qu’un nouvel évènement sur ce thème majeur soit organisé dans six mois pour faire le point sur les coopérations engagées. Ce trois points pourraient porter spécifiquement sur la finance verte.

Du coté russe, M. Mikhail Rastriguine, Vice-Ministre du Développement Economique de la Fédération de Russie, a souligné que, selon ce qu’on pouvait observer dans le monde, le développement des secteurs à faibles émissions de carbone a eu un effet positif sur la croissance économique. Dans ce contexte, il était important d’attirer des investissements privés dans le développement de technologies pour atteindre la neutralité carbone. Cela était profitable pour tout le monde.

Parmi les personnalités qui se sont exprimées, Artur Runge Metzger, Directeur pour la Stratégie climatique de la Direction générale du climat à la Commission européenne a exposé la vision stratégique européenne à long terme pour une neutralité carbone ».

publié le 11/06/2019

haut de la page