Russie - Q&R - Extrait du point de presse (14 février 2020) [ru]

Q : Dans le cadre d’une grande réforme de la Constitution russe le président Vladimir Poutine a soutenu l’idée de fixer dans la Constitution une interdiction de l’aliénation des territoires russes. Aussi le chef de l’État de la Russie a tenu à répéter que les termes « père » et « mère » ne seront pas remplacés par les mots neutres « parent 1 » et « parent 2 ». Comment pouvez-vous commenter ces propos ?

R : La révision de la Constitution relève d’une décision souveraine de la Fédération de Russie, qui doit pleinement respecter les engagements internationaux qu’elle a souscrits.

publié le 17/02/2020

haut de la page