Remise des prix de l’ambassade au salon du livre non-fiction de Moscou (30 novembre 2018) [ru]

Depuis près de 20 ans, l’Ambassade de France décerne le prix Wachsmacher aux meilleures traductions d’ouvrages de fiction et de sciences humaines et le prix Leroy-Beaulieu au meilleur essai consacré à la France ou aux relations franco-russes. Un Prix spécial éditeur est également décerné. Cet événement célébré à la Résidence a marqué la clôture d’une riche Année franco-russe des langues et littératures.

Cette année, l’Ambassadeur a remis les prix suivants au Salon non-fiction de Moscou :


-  Prix Wachsmacher pour la meilleure traduction en Sciences-humaines à Serguei Raïski et Irina Morozova pour Naples en fête. Théâtre, musique et castrats au XVIIIe siècle de Patrick Barbier, paru en russe aux éditions Ivan Limbakh.
-  Prix Wachsmacher pour la meilleure traduction d’un ouvrage de fiction à Alina Popova et Elena Baievskaïa pour Comment paraître intelligent de Pierre Ménard, paru en russe aux éditions Text.
-  Prix Leroy-Beaulieu à Serguei Mezine pour Diderot et la Civilisation Russe, paru en russe aux éditions NLO (Novoie Literatournoie Obozrenie).
-  Prix spécial éditeur à la maison d’éditions TEXT pour l’ensemble de ses publications d’auteurs français en Russie.

La remise des prix sur le salon, auquel la France était représentée par un stand dédié, a été suivie d’une réception à la Résidence qui a clôturé l’Année franco-russe des langues et littératures 2018, à laquelle étaient présents les écrivains français, Clémentine Beauvais, Philippe Claudel, Antoine Laurain et Christophe Ono dit Biot.

Ce beau projet d’Année franco-russe, dont l’initiative revient au Représentant spécial du Président de la Fédération de Russie pour la coopération internationale, M. Chvydkoi, a permis durant toute l’année de promouvoir nos littératures respectives dans les deux pays et le bilan est extrêmement positif :


-  38 écrivains russes et la marraine de l’Année, l’actrice Fanny Ardant, étaient présents au Salon du livre à Paris dont la Russie était invitée d’honneur.
-  Une centaine de manifestations ont permis de réunir un très large public et près de 10 000 ouvrages ont été vendus.
-  La semaine de la Francophonie a inauguré le lancement du projet-phare de l’Ambassade « La tournée d’écrivains français en Russie » : 32 écrivains sont intervenus à Moscou et en régions, dans quinze villes partenaires.

Cet événement a été l’occasion de rappeler que la France occupe depuis des années la place privilégiée de 2e langue la plus traduite en russe, après la littérature anglo-saxonne. Le mérite en revient à la qualité et la diversité des auteurs français, mais également au travail mené par l’Ambassade, notamment dans le cadre du Programme d’aide à l’édition Pouchkine.

publié le 05/12/2018

haut de la page