Projets français au festival du Nouveau théâtre européen NET 2013

Découvrez du 20 novembre au 4 décembre 2013, plusieurs projets français dans le cadre du festival NET (Nouveau théâtre européen)

20 et 21 novembre 20h00

Théâtre des Nations / Pétrovski péréoulok, 3 / Tél. : (495) 629 37 39 et 629 53 97 / 915 79 74

JPEG" Une flûte enchantée " d’après Wolfgang Amadeus Mozart librement adaptée par Peter Brook, Franck Krawczyk et Marie-Hélène Estienne

Mise en scène : Peter Brook

Production : Théâtre des Bouffes du Nord

En abordant Mozart dans un esprit ludique, sans la panoplie habituelle d’effets scéniques, en recherchant l’osmose entre le jeu et la musique, en plaçant chanteurs et orchestre au même niveau et au plus près du public, le grand Peter Brook signe une « Flûte » d’exception conçue pour que chacun puisse la considérer comme sienne. Un parti pris qui renouvelle sans cesse la surprise de pouvoir entrer si simplement dans la magie et la tendresse d’une œuvre éternelle.

Mozart se réinvente à chaque instant, et c’est dans cette direction, profondément respectueuse sur l’essentiel, que nous allons travailler. Avec cette intuition que chez Mozart, il ne s’agit pas de cacher ou de moderniser, mais de faire apparaître... Peter Brook

28 novembre 20h00

Centre Meyerhold / www.meyerhold.ru / Novoslobodskaïa, 23 / Tél. : billets : +7 (495) 507 35 53

JPEG Spectacle multimédia CHUTE(S)

Conception et vidéo : Paolo Pachini

Musiques : M. Matalon, R. Cendo, M. Jarrell

Assistance technologique : GRAME (France)

Avec l’Ensemble du Studio de la nouvelle musique

Dernier volet d’une trilogie d’opéras vidéos initiée en 2003 par Voix Nouvelles avec le vidéaste Paolo Pachini, Chute(s) réunit autour de ce dernier trois fortes personnalités et autant d’univers musicaux. La beauté idéale de Michaël Jarrell, la luxuriance sonore de Martin Matalon, les saturations furieuses de Raphaël Cendo. Ce spectacle illustre trois visions d’un archétype universel : l’idée de chute. Comme trois couleurs sonores complémentaires dont la superposition recrée la lumière.

29 novembre 20h00

Centre Meyerhold / www.meyerhold.ru / Novoslobodskaïa, 23 / Tél. : billets : +7 (495) 507 35 53

JPEGAlbert Camus lit L’Etranger L’Etranger / Remix

Dj set litteraire d’après L’Etranger d’Albert Camus

Conception et dj : Pierre de Mûelenaere

Vjs : Orchid Bite Visuals

HELICE Productions

Des extraits du roman L’Etranger lu par l’auteur et enregistré en 1954 sont mixés en live avec des musiques actuelles, principalement électroniques (Burial, Air, Apparat, Ben Frost, Frank Bretschneider...). Simultanément, des visuels originaux se superposent au récit, mélangés en direct par les artistes vidéo. Quand les disciplines du monde de la nuit (DJ et VJ) se mettent au service d’un texte majeur de la littérature française, attendez-vous à être surpris !

Le spectacle -performance a été joué dans 10 pays : Belgique, France, Pays-Bas, Luxembourg, Turquie, Canada, Etats-Unis, Estonie, Maroc et Hongrie

28-30/11 et 1/12, 20h00

Centre Gogol - Petite scène / www.gogolcenter.ru / Kazakova, 8 / (499) 262-92-14

JPEGHamlet de William Shakespeare / création

Mise en scène : David Bobée

Dans le rôle d’Hamlet : Philippe Avdéev

David Bobée est l’un des metteurs en scène français les plus talentueux de sa génération. Après avoir monté avec les acteurs du Studio 7 de Kirill Sérébrennikov Fées et Métamorphoses, il revient à Moscou pour créer Hamlet dans une version nouvelle et décoiffante.

3 et 4 décembre 20h00

Centre Meyerhold / www.meyerhold.ru / Novoslobodskaïa, 23 / Tél. : billets : +7 (495) 507 35 53

JPEGL’Effet de Serge

Conception, scénographie et mise en scène : Philippe Quesne

Production : Vivarium Studio

Avec l’acteur principal, Gaëtan Vrouc’h, et des acteurs locaux

Serge organise pour des amis, chaque dimanche, des spectacles d’une à trois minutes à partir d’effets spéciaux où il démontre, avec un humour à froid, l’étendue de son imaginaire poétique. Entre la solitude de l’inventeur mélancolique et l’amitié de son cercle de spectateurs patients, un territoire étrange se dessine, très émouvant car il témoigne d’un ardent désir de partage qui ne pourra être qu’une source de désillusion.

publié le 21/11/2013

haut de la page