Participation française au Festival international de théâtre Tchekhov

Le spectacle « Raoul » de James Thiérrée ouvrira la 11ème édition du Festival international de théâtre Tchekhov, à Moscou. Quatre spectacles français sont cette année dans le programme du Festival.

19, 20, 21, 23, 24, 25 mai à 19h00

Théâtre du Mossoviet

Bolchaïa Sadovaïa, 16

JPEGRAOUL

Compagnie du Hanneton

Mise en scène et interprétation : James Thiérrée

Magicien du spectacle vivant, le petit-fils de Charlie Chaplin a signé là sa première expérience scénique en solo. L’histoire d’un homme face à lui même et à son imaginaire. Un spectacle fascinant aux frontières du mime, de la danse, et du cirque. Entre le rire et les larmes.

3-5 Juin 19h00

Théâtre Pouchkine

Tverskoï boulevard, 23

JPEGMURMURES DES MURS

Cie des Petites Heures

Chorégraphie : Victoria Thierrée-Chaplin , Armando Santin

Avec : Aurélia Thierrée, Jaime Martinez, Antonin Maurel

Au milieu de décors et d’objets qu’elle transforme, Aurélia, enfant de la piste, la petite-fille de Charlie Chaplin touchée par l’enchantement, évolue avec une grâce toute féerique et nous entraîne sur les chemins de l’imaginaire. Un spectacle qui se vit comme une grande bouffée d’air poétique. Ravissement pour tous les âges.

Tournée : Saint-Péterbourg, Voronej, Samara, Ekaterinbourg

15-16 juin à 19h00

Théâtre Pouchkine

Tverskoï boulevard, 23

JPEGRHINOCEROS de Ionesco

Théâtre de la Ville

Mise en scène : Emmanuel Demarcy-Mota

Ionesco rêvait qu’un jour la rhinocérite soit une maladie endiguée : « ...le temps viendra où les hommes vivront dans des démocraties réelles, où ils n’auront besoin ni de se soumettre aux collectivismes déshumanisants, ni de se réfugier dans des tours d’ivoire... » le Rhinocéros d’Emmanuel Demarcy-Mota, joué par des comédiens brillants en diapason d’une mise en scène monstrueuse de talent, montre que 50 ans après les choses n’ont guerre changé.

18 -21 juin 19h00

Théâtre Pouchkine

Tverskoï boulevard, 23

JPEGSHO-BO-GEN-ZO

Centre Chorégraphique National d’Orléans

Choreographie et scénographie : Josef Nadj

Spectacle de Josef Nadj, Cécile Loyer, Joëlle Léandre et Akosh S
Josef Nadj s’est penché sur la vie et les écrits du maitre du bouddhisme Zen Dôgen, en particulier sur la conception tout à fait singulière qu’avait celui-ci du temps et de la présence... Le spectacle qui en découle présente un Japon rêvé, un ailleurs, dont l’extrême étrangeté va être précisément le moyen de revenir à notre présent, ici et maintenant.

publié le 07/06/2013

haut de la page