Ouverture par l’Ambassadeur Pierre Lévy du forum Trianon Startups [ru]

Le 3 février, l’Ambassadeur de France en Russie, Pierre Lévy, a ouvert le forum Trianon Startups, au musée des Beaux Arts Pouchkine, aux côtés du Vice-ministre des Affaires étrangères, Alexandre Grouchko, des co-présidents du Dialogue de Trianon, Pierre Morel et Anatoly Torkounov, et en présence de sa directrice, Marina Loshak.

Cet événement, organisé par le Forum « Travailler Ensemble », sous l’égide du Dialogue de Trianon, a permis à près de 31 start-ups françaises de rencontrer de grands groupes russes, pour explorer ensemble des pistes de collaboration.

L’année dernière, des start-ups russes s’étaient déplacées en France, au Château de Versailles, pour rencontrer de grands groupes français.

 Ambassadeur de France en Russie, Pierre Lévy, à l'ouverture du forum Trianon Startups
Vice-ministre des Affaires étrangères, Alexandre Grouchko, à l'ouverture du forum Trianon Startups
Près de 31 start-ups françaises rencontrent de grands groupes russes
31 start-ups françaises rencontrent de grands groupes russes

Retrouvez ici le discours d’ouverture de l’Ambassadeur de France, Pierre Lévy :

Monsieur le Ministre, Alexander Grouchko

Messieurs les co-présidents du Dialogue de Trianon, Pierre Morel
et Anatoly Torkounov

Madame la Directrice du Musée des Beaux-Arts Pouchkine, Marina Lochak,

Mesdames, Messieurs,

Je suis très heureux de m’adresser à vous ce matin, à l’ouverture de ces rencontres, organisées par le Forum « Travailler Ensemble » et sous l’égide du Dialogue de Trianon, dont je salue les co-présidents.

Vous connaissez la place centrale du dialogue de Trianon dans l’ambition portée par nos deux Présidents de rapprocher nos sociétés. Récemment arrivé en Russie, soyez assuré que je suis entièrement mobilisé avec mes équipes pour travailler, avec vous, à nos succès communs.

Je remercie les organisateurs de cet événement, particulièrement Mme la Directrice du Musée Pouchkine Marina Lochak, de nous avoir ouvert les portes de sa magnifique maison, l’un des plus importants musée du monde par la richesse de ses collections. Je garde un souvenir inoubliable de mon premier dimanche à Moscou, il y a peu de temps, émerveillé par les trésors de votre musée, la chaleur de votre accueil et de celui vos équipes.

Je suis convaincu qu’il y a des lieux plus propices que d’autres pour laisser s’épanouir les énergies créatrices. Le musée Pouchkine est sans aucun doute l’un d’entre eux. Comment ne pas sentir les ondes positives ? Vous-mêmes, jeunes startupers, vous incarnez une forme de dynamisme créatif contemporain. Il faut en effet de l’audace, de l’imagination et le talent de se projeter dans l’avenir pour inventer, créer et développer les solutions numériques du monde de demain.

J’ai bien en tête les débats et les interrogations sur le numérique : pour certains, c’est un nouveau relais de croissance économique, au cœur de la « 4e révolution industrielle », une relation transformée au temps et à l’espace ; d’autres voient son avènement avec crainte : les destructions d’emplois, le remplacement de l’Homme par la machine, les atteintes aux droits individuels. Je ne fais qu’esquisser ces questions pour vous exprimer une conviction de base que je crois consensuelle :

il s’agit d’une transformation profonde de nos façons de communiquer, apprendre, produire, consommer, de vivre tout simplement. Et si nous voulons maîtriser notre existence et créer de la richesse dans le monde de demain, les acteurs du numérique ne doivent pas se trouver uniquement aux Etats Unis et en Chine.

Cet événement s’inscrit dans la suite des premières rencontres très réussies organisées à Versailles au printemps dernier. Son objectif est de contribuer à mettre en valeur ce que nos nouvelles générations à l’âge du numérique ont à offrir, de favoriser leurs échanges, de stimuler leur créativité.

Il illustre le dynamisme de nos relations bilatérales dans le domaine du numérique et de l’innovation – des secteurs pour lesquels, vous le savez, la coopération franco-russe est pleine de promesses. Lors de sa présence à Moscou le 10 décembre dernier, à l’occasion de la réunion du Conseil économique, financier, industriel et commercial franco-russe (CEFIC) – l’instance privilégiée de notre dialogue économique bilatéral – le ministre de l’économie Bruno Le Maire a souligné l’importance de développer notre coopération dans le domaine de l’intelligence artificielle.

Vous le savez, le gouvernement français soutient ardemment le développement de cette « nouvelle économie ». Cette dynamique, c’est celle de l’hyper-innovation, celle des talents, celle que vous incarnez. Ici à Moscou, la Communauté French Tech soutient et promeut le savoir-faire français – la « French Touch » – en matière d’innovation et de technologies, dans ses échanges avec la communauté russe. Sachez aussi que les services de l’Ambassade sont à votre disposition pour vous aider à développer et nouer des partenariats pour l’avenir. Et nous, décideurs publics, sommes très intéressés à recueillir vos suggestions pour que le cadre de régulation de vos activités de demain ne soit pas le cadre d’hier et plus généralement mettre en place les conditions favorables à votre développement.

Je vous redis le plaisir d’être parmi vous, au début de ma mission enthousiasmante en Russie et vous souhaite une très belle journée, et des échanges riches et fructueux.

publié le 21/04/2020

haut de la page