Libye - Q&R - Extrait du point de presse (29 mai 2020) [ru]

Q - Pour quelle raison est-ce qu’une frégate de la marine française a arrêté un pétrolier alors qu’il s’apprêtait à charger des produits pétroliers raffinés depuis un port de l’est de la Libye ?

R - La frégate française qui a interagi avec le pétrolier était déployée dans le cadre de l’opération EUNAVFORMED IRINI de l’Union européenne. Lancée le 1er avril, cette opération contribue, conformément aux conclusions de la conférence de Berlin, à la mise en oeuvre de l’embargo sur les armes et les exportations illicites de pétrole imposé par le Conseil de sécurité des Nations unies. L’opération dispose, notamment grâce à la contribution de la France, de moyens navals, aériens et satellitaires afin de surveiller les flux quels qu’en soient l’origine et les bénéficiaires.

Cette situation souligne l’importance de l’opération dans un contexte d’aggravation des ingérences étrangères dans le conflit libyen, en dépit des engagements pris à Berlin.

L’opération IRINI témoigne de la mobilisation de la France et de l’Union européenne pour la résolution d’un conflit qui a des conséquences sur les intérêts de sécurité et de souveraineté des pays européens. La France rappelle la nécessité d’un cessez-le-feu et de la relance d’un processus politique inclusif sous l’égide des Nations unies.

S’agissant des détails opérationnels, nous vous renvoyons vers le ministère des armées.

publié le 03/06/2020

haut de la page