Libye - Q&R - Extrait du point de presse (22 juin 2020) [ru]

Q : L’Egypte menace d’intervenir militairement en Libye en invoquant la légitime défense et le soutien au Parlement libyen basé dans l’est du pays. Une telle intervention serait-elle acceptable au regard du droit international et la soutiendriez-vous ?

R : La France a apporté son plein soutien à l’initiative politique portée par l’Égypte le 6 juin dernier, ainsi qu’aux efforts égyptiens conduits depuis sur cette base, visant à la cessation immédiate des hostilités, à la conclusion rapide d’un cessez-le-feu dans le cadre du comité militaire mixte 5+5, à la mise en place d’un contrôle et d’une allocation équitable des ressources libyennes, ainsi qu’à la relance du dialogue politique inter-libyen.

Pour contribuer à ces objectifs, la France se coordonne avec l’Égypte, ses partenaires européens et ses principaux partenaires internationaux, en vue d’une relance du processus politique en Libye, sous l’égide des Nations unies et dans le cadre des paramètres agréés lors de la conférence de Berlin.

La stabilité de la Libye et la lutte contre le terrorisme dans ce pays sont déterminants pour la sécurité de son environnement régional, pour les voisins de la Libye comme pour l’Europe. Elle passe par le retour durable au calme sur le terrain et par une solution politique inclusive.

publié le 23/06/2020

haut de la page