Les tirs qui ont visé un hôpital dans la partie ouest d’Alep

Déclaration du porte-parole du ministère des Affaires étrangères et du Développement international (Paris, 6 décembre 2016)

La France condamne les tirs qui ont visé le 5 décembre un hôpital dans la partie ouest d’Alep, causant la mort de plusieurs civils et de deux médecins.

Ces attaques constituent une nouvelle violation grave du droit international humanitaire. La France appelle toutes les parties à respecter la protection des personnels et soins de santé ainsi que le rappelle le conseil de sécurité des Nations unies dans la résolution 2286.

publié le 13/12/2016

haut de la page