Les pôles de compétitivité

…Une mise en réseau des entreprises
Dans une économie mondiale de plus en plus concurrentielle, la France a lancé en 2004 une nouvelle politique industrielle qui mobilise les facteurs clefs de la compétitivité, au premier rang desquels figure la capacité d’innovation.

Un pôle de compétitivité est sur un territoire donné, l’association d’entreprises, de centres de recherche et d’organismes de formation, engagés dans une démarche partenariale (stratégie commune de développement), destinée à dégager des synergies autour de projets innovants conduits en commun en direction d’un (ou de) marché(s) donné(s).

Quatre éléments principaux sont la clé du succès du pôle :
•la mise en œuvre d’une stratégie commune de développement économique cohérente avec la stratégie globale du territoire,
•des partenariats approfondis entre acteurs autour de projets,
•la concentration sur des technologies destinées à des marchés à haut potentiel de croissance,
•une masse critique suffisante pour acquérir et développer une visibilité internationale.

Par cette mise en réseau des acteurs de l’innovation, la politique des pôles a comme objectifs :
développer la compétitivité de l’économie française en accroissant l’effort d’innovation ;
conforter sur des territoires des activités, principalement industrielles, à fort contenu technologique ou de création ;
accroître l’attractivité de la France, grâce à une visibilité internationale renforcée ;
favoriser la croissance et l’emploi.

…Un vecteur de projets collectifs
Un pôle de compétitivité est un vecteur de projets collectifs entre entreprises, centres de recherche et organismes de formation.

•les projets de R&D sont le cœur d’activité des pôles et le principal facteur de compétitivité ;
•les projets de plates-formes d’innovation sont des infrastructures de pointe destinées à favoriser l’innovation des entreprises par la mise en place de moyens et services mutualisés ;
•les projets hors R&D (formation, investissements immobiliers, infrastructures TIC, veille et intelligence économique, promotion du territoire, développement à l’international…) sont un complément indispensable pour la compétitivité des entreprises du pôle et le développement économique des territoires.

…Des entités soutenues par l’état et les collectivités territoriales ayant pour mission de faciliter les projets
Chaque pôle est représenté et animé par une entité juridique propre , le plus souvent une association. Cette structure de gouvernance est tenue d’accorder une place prépondérante aux acteurs industriels, scientifiques et académiques dans ses instances dirigeantes tout en permettant la représentation des collectivités territoriales intéressées.

L’association dispose d’une équipe permanente qui a un rôle déterminant pour faciliter le montage des projets entre les différents acteurs des pôles. L’Etat et les collectivités territoriales contribuent au financement de ces structures.
Un contrat cadre régit les relations entre le pôle, l’Etat et les collectivités territoriales impliquées.

Les missions principales de l’association chargée de l’animation d’un pôle sont :
•l’élaboration et la mise en œuvre de la stratégie générale du pôle,
•la coordination et la sélection (« labellisation ») des projets de recherche candidats à un soutien de la part des financements publics dédiés spécifiquement à la politique des pôles,
•la communication du pôle, notamment à l’international,
•la mise en place de coopérations avec d’autres clusters, français et étrangers,
•l’évaluation des projets.

…Un rapport encourageant et une poursuite d’activité ciblée
La première phase (2006-2008) de la politique des pôles de compétitivité a donné lieu à une évaluation. La deuxième phase (2009-2011) quant à elle, comprendra trois axes :

•le renforcement de l’animation et du pilotage stratégique des pôles, notamment avec la création des "contrats de performance" et le renforcement des correspondants d’Etat ;
•de nouvelles modalités de financements notamment pour les plates-formes d’innovation ;
•Le développement d’un écosystème d’innovation et de croissance, notamment le recours plus important aux financements privés et la recherche de meilleures synergies territoriales.

PDF - 176 ko
Cartes des pôles de compétitivité
(PDF - 176 ko)

publié le 11/07/2017

haut de la page