Le Président de la République Emmanuel Macron lance officiellement le Space Climate Observatory (SCO) au SIAE 2019

Le CNES au SIAE 2019 : Une journée d’ouverture exceptionnelle

La 53ème édition du SIAE a ouvert ses portes ce lundi 17 juin. Le CNES y présente les activités spatiales françaises dans son pavillon d’exposition grand public situés devant le Musée de l’Air et de l’Espace, au pied de la maquette Ariane 5, un pavillon rétro-futuriste.

Pour le CNES cette journée était résolument placée sous le signe du Climat et de la lutte contre le changement climatique qui comptent parmi les enjeux majeurs du 21ème siècle. Dans le cadre du One Planet Summit organisé par la France, le CNES a proposé la création d’un Space Climate Observatory (SCO) qui consiste à fédérer au niveau mondial, les ressources des agences spatiales, des agences météorologiques et des organismes de recherche afin de mieux mesurer et visualiser les impacts du changement climatique et d’offrir aux décideurs des outils d’analyse et d’action. Au-delà du SCO, le CNES est investi dans de nombreux projets spatiaux destinés à l’étude du système Terre. Aujourd’hui s’est tenu en particulier la Signature de la Déclaration d’intérêt commun du (SCO) par plus de vingt Chefs d’agence spatiales présents.

JPEG
Crédits : CNES/Arthur HOAREAU (2019)

Le Top du jour !
Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, a accompagné la délégation présidentielle lors de l’ouverture du SIAE. Il a présenté le pavillon du CNES au Président de la République, Emmanuel Macron et à Florence Parly, Ministre des Armées, les quatre écrans à LED de 6 mètres de haut, accompagnés des maquettes du moteur Prometheus, du satellite MicroCarb ou encore du pas de tir d’Ariane 6, l’ELA4. Il a rappelé devant la maquette de l’instrument Supercam l’excellence de la coopération franco-américaine, notamment en matière d’exploration en présence de l’administrateur général de la NASA Jim Bridenstine. Il a également souligné les fers de lance du CNES comme les dernières innovations en terme de miniaturisation, standardisation et numérisation des satellites à travers les applications satellitaires relatives à l’observation de la Terre, aux télécommunications, à la défense et à l’exploration spatiale. Le Président de la République a procédé, en présence des chefs d’agences spatiales, au lancement officiel du SCO sur le pavillon du CNES.

publié le 25/06/2019

haut de la page