La rencontre avec Claudie et Jean-Pierre Haigneré à l’Institut français de Saint-Pétersbourg [ru]

La rencontre ouverte avec les austronautes français sera consacrée aux vols habités. Elle se tiendra le 29 mars à 19.00 à la médiathèque de l’Institut français (avec traduction vers le russe, accès libre).

JPEG

Médecin, scientifique, spationaute et femme politique, Claudie Haigneré est notamment la première femme française à être allée dans l’espace. Claudie Haigneré devient Ministre déléguée de la Recherche et de la Technologie de 2002 à 2004. L’année qui suit, elle occupe le poste de Ministre déléguée des Affaires Européennes dans le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin. Présidente d’Universcience à Paris entre 2010 et 2015, Claudie Haigneré est actuellement Ambassadrice et Conseillère auprès du directeur général de l’Agence spatiale européenne.

Claudie Haigneré est décorée à de nombreuses reprises, recevant notamment le titre de Chevalier de l’Ordre du Mérite et celui de Grand Chevalier de la Légion d’Honneur.

Jean-Pierre Haigneré est un spationaute de l’Agence spatiale européenne (ESA). De novembre 1992 à juin 1993, désigné membre de la 4e mission spatiale franco-russe (mission Soyouz TM-17 baptisée ALTAÏR par les Français et SIRIUS par les Russes), il s’entraîne à la mise en œuvre d’une dizaine d’expériences scientifiques relatives aux sciences de la vie, au comportement de fluides et matériaux en micropesanteur ainsi qu’à des recherches à caractère technologique. Parti du cosmodrome de Baïkonour le 1er juillet 1993, il rejoint la station spatiale MIR le 3 juillet en compagnie du commandant de bord Vassili Tsibliev et de l’ingénieur de bord Alexandre Serebrov. Il revient sur Terre le 22 juillet 1993, en compagnie de l’équipage présent à bord de la station depuis 6 mois, composé du commandant de bord Guenadi Manakov et de l’ingénieur de bord Alexandre Polechtchouk.

publié le 28/03/2019

haut de la page