La Folle Journée à Ekaterinbourg [ru]

La 3ème édition russe du festival nantais "La Folle Journée" aura lieu à Ekaterinbourg du 1er au 3 septembre. Les rythmes du monde résonneront dans 8 salles, lors de 100 concerts qui rassembleront des artistes de France, du Royaume-Uni, du Japon, de Corée, d’Espagne, de Pologne et de Russie.

JPEG

« Bezoumnye Dni » (littéralement les folles journées) est la version russe du festival "La Folle Journée", imagniée par René Martin il y a déjà plus de 20 ans dans la ville de Nantes.

Aujourd’hui La Folle Journée est devenue l’un des festivals les plus connus et les plus populaires au monde. Il se déroule désormais en France en Espagne, au Japon, en Pologne et, depuis 2015, en Russie, à Ekaterinbourg.

« La Folle Journée » est un festival rassemblant une centaine d’artistes et des dizaines de milliers de spectateurs : des concerts d’une durée d’une heure maximum, des billets à prix très abordable, des salles de concert au centre même d’Ekaterinbourg et des activités à ciel ouvert.

« La Folle Journée » ouvre la possibilité d’assister en trois jours à des dizaines de concerts, de découvrir des oeuvres musicales de genres, époques et styles très variés, de réentendre des airs connus et de faire de nouvelles découvertes.

C’est déjà la troisième fois qu’Ekaterinbourg accueille la "Folle Journée". L’histoire a commencé en 2015 avec 70 covnerts dans 6 salles, ce sera en 2017 100 concerts dans 8 salles. On peut s’attendre à ce que l’édition russe rivalise bentôt avec ses grandes sœurs de Nantes et Tokyo, où sont présentés chaque année plus de 300 concerts.

Les sons de différents pays (France, Pologne, Allemagne, Russie, Espagne) et temps (Moyen-Âge, Renaissance, baroque), ainsi que divers types de danses (valses, tangos, mazurkas, flamencos...) figurent au programme de ce festival, qui cette année a pour thématique "les rythmes des peuples".

Le festival « La Folle Journée à Ekaterinbourg » est organisée par la Philarmonie de Sverdlovsk avec le soutien des administrations de la région de Sverdlovsk et de la ville d’Ekaterinbourg.

publié le 10/07/2017

haut de la page