L’imagination au pouvoir : la Nuit des idées 2018 [ru]

La troisième Nuit des idées aura lieu le 25 janvier 2018 autour du thème "l’imagination au pouvoir". Elle réunira des intervenants de tous horizons – intellectuels, chercheurs, artistes – invités à débattre dans les lieux partenaires de la manifestation, sur les cinq continents.

Chaque année, la Nuit des idées est une invitation à découvrir l’actualité des savoirs, à écouter celles et ceux qui font avancer les idées dans tous les domaines, à échanger sur les grands enjeux de notre temps, à célébrer la circulation des idées entre les pays et les cultures, les disciplines et les générations.

Le 25 janvier 2018, la troisième Nuit des idées aura pour thème « l’imagination au pouvoir », une formule dont les manifestants couvraient les murs de Paris en 1968.

50 ans plus tard, quelles formes prend l’aspiration à l’utopie ? Quel sens trouve cet appel à être créatifs, de la technologie à l’économie, de la science à l’urbanisme ? Les œuvres d’imagination nous aident-elles à mieux comprendre le monde d’aujourd’hui ?

Dans 100 villes de 70 pays, dans les lieux les plus prestigieux comme les plus inattendus, le temps d’une nuit, des conférences, performances, projections, concerts, proposeront leur interprétation originale de ce thème.

Pour la première fois, la Russie s’inscrit en 2018 dans cette dynamique internationale, mais de manière décalée.

Les 28 et 29 janvier,
le foyer de l’Electrothéâtre accueillera des rencontres entre critiques et théoriciens du cinéma et de l’art contemporain français et russes, consacrées aux influences réciproques. Ces va-et-vient entre la Russie et la France dépassent les frontières de l’espace national et du temps. On s’interrogera sur les liens entre certaines idées de l’avant-garde russe, en particulier, celle du "fait" (fakt) de Sergey Trétiakov et celles du cinéma expérimental français des groupes "Dziga Vertov" et "Medvedkine".

Seront projetés les films "Le fond de l’air est rouge" de Chris Marker, "Un film comme les autres" du groupe "Dziga Vertov ", "Classe de lutte" du groupe "Medvedkine", et quelques autres.

La rencontre sera animée par Natalia Smolianskaïa, théoricienne de l’art contemporain, commissaire et artiste. Elle invitera aux discussions le spécialiste du cinéma expérimental et d’avant-garde Nicolas Izvolov, qui a notamment collaboré au travail de Chris Marker sur le cinéma de Medvedkine ; la spécialiste du cinéma politique des années 1968 et enseignante à l’Université Paris 8 Hélène Fleckinger ; ainsi que le poète et théoricien Pavel Arsénjév.

publié le 08/02/2018

haut de la page