Journée internationale pour l’élimination des violences sexuelles dans les conflits

À l’occasion de la journée internationale pour l’élimination des violences sexuelles dans les conflits, la France rappelle son engagement à lutter contre ce fléau.

Depuis 1998, plus de 200 000 personnes ont été victimes de violences sexuelles dans la seule République démocratique du Congo ; Daech et Boko Haram recourent également de manière systématique à ces pratiques odieuses. Le conseil de sécurité des Nations unies a adopté à l’unanimité en décembre 2016 la résolution 2331, qui reconnaît que les violences sexuelles et sexistes commises en période de conflit sont partie intégrante de l’idéologie des groupes terroristes.

La France est engagée en faveur de l’agenda « Femmes, paix et sécurité ». Elle soutient l’action menée par la représentante spéciale du secrétaire général des Nations unies chargée de la lutte contre les violences sexuelles dans les conflits, ainsi que la désignation de conseillers chargés de la protection des femmes au sein des opérations de maintien de la paix.

Nous sommes également attachés à la prise en compte des violences sexuelles dans l’action humanitaire et dans les politiques de développement, à travers la stratégie « Genre et développement 2013-2017 ».

Photo : Des étudiantes à El Fasher, au nord du Darfour, au Soudan. Photo ONU/Albert González Farran

publié le 19/06/2017

haut de la page