Journée internationale de la déportation au camp de concentration du Struthof

Les deux anciens déportés russes Monsieur Evgeny Kovalev, né en 1927, et Madame Lidia Kryukova, née en 1942, se sont rendus en France pour participer le dimanche 26 avril, en présence du Président de la République François Hollande, à la journée internationale de la déportation au camp de concentration du Struthof (Alsace), seul camp de concentration nazi installé sur le territoire français.

JPEG

"Le pire peut encore se produire" : François Hollande a mis en garde dimanche en Alsace contre la résurgence du racisme et de l’antisémitisme. "La connaissance de l’Histoire ne nous préserve pas du pire, le pire peut toujours se produire et c’est en le connaissant que nous pouvons le prévenir", a déclaré le président de la République, après avoir visité la chambre à gaz de ce camp construit sur le site jadis idyllique d’une petite station de montagne. Le Struthof-Natzweiler, qui comprenait, outre le camp principal, une tentaculaire nébuleuse de camps annexes, fut le lieu de détention de quelque 52.000 déportés, en provenance de toute l’Europe, dont près de 22.000 périrent.

JPEG

Nous remercions M. Kovalev et Mme Kryukova d’être venus en France pour commémorer la mémoire des victimes du camp et le Ministère des Affaires étrangères de Russie d’avoir facilité leur accueil.

publié le 04/05/2015

haut de la page