Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, a présenté ses voeux 2019 à la presse française et internationale

Science, Industrie, International : les partenariats au cœur de l’action du CNES
PNG
Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, a présenté ses vœux à la presse française et internationale, mardi 8 janvier au Siège du CNES à Paris Les Halles. Il en a profité pour saluer le travail remarquable et assidu des journalistes qui suivent le dossier spatial, contribuant ainsi chaque jour à rendre l’espace plus visible et plus concret auprès de nos concitoyens. Ce rendez-vous traditionnel a permis de revenir sur les temps forts de 2018 qui a été une année extraordinaire pour le CNES et d’évoquer les perspectives pour 2019.

De nombreux succès ont jalonné 2018, pour chacun des cinq domaines d’activité du CNES. Les lanceurs ont ainsi vu le 100ème succès d’Ariane 5, la poursuite du développement d’Ariane 6 et de Vega C et l’engagement de l’Europe à utiliser les lanceurs européens pour lancer ses satellites institutionnels. La science a été particulièrement mise à l’honneur avec Hayabusa2-Mascot sur l’astéroïde Ryugu, le lancement de BepiColombo vers Mercure et bien sûr, l’atterrissage sur Mars de la mission InSight-SEIS. L’observation a vu la mise en orbite de CFOSat, développé avec la Chine et de MetOp-C, avec à son bord l’instrument IASI. Pour les télécommunications, le lancement de quatre nouveaux satellites Galileo a permis de franchir la barre des 500 millions d’utilisateurs du système de positionnement européen et l’engagement du projet Konnect permettra de relier à Internet, tous nos concitoyens dès 2021. Enfin, l’année s’est conclue avec le lancement et le début des opérations de CSO-1, au bénéfice de la Défense.

Ces succès remarquables vont permettre au CNES, en 2019 encore, d’être au centre du jeu. Au niveau national, avec les réflexions en cours dans le domaine de la Défense et la tenue du Séminaire de Prospective Scientifique, du 8 au 10 octobre au Havre. Au niveau européen, avec la préparation de la réunion au niveau ministériel du Conseil de l’Agence spatiale européenne, prévue à Séville les 27 et 28 novembre. Au niveau international, avec les multiples coopérations que le CNES conduit avec l’ensemble des puissances spatiales de la planète.

Plus précisément, dans les trois secteurs clés que sont les lanceurs, les satellites et les applications, le CNES a pris le train du changement. Pour les lanceurs, avec le développement d’Ariane 6 et de Vega-C et la préparation de l’avenir autour du moteur à bas coût Prometheus et du démonstrateur Callisto. Pour les satellites, avec les projets Taranis, Angels et Kinéis. Pour les applications, avec l’utilisation de Galileo et Copernicus au profit de communautés extérieures au secteur spatial. Cela lui permet de faire face aux défis de la globalisation comme le numérique, la miniaturisation et l’international, qui définissent un nouvel ordre spatial centré sur l’innovation, le climat et l’exploration.

Pour assurer le succès de l’ensemble de ses missions, le CNES, fort de ses partenariats avec la science, l’industrie et à l’international, disposera en 2019 d’un budget de 2.423 M€ dont 1.892 M€ de subvention (+14%), ce qui témoigne de la très haute confiance que lui font ses tutelles et de leur volonté affirmée de voir la France continuer à avoir « l’espace en tête ».

Bilan 2018 Perspectives 2019 (VF)

Textes

  • Résumé  : Retour, à l’occasion des vœux 2019, sur une année 2018 forte en émotion, en découverte et en innovation.
  • Axée autour des 5 grands domaines importants au CNES : les sciences, l’observation terrestre, les télécommunications, les lanceurs Ariane et la Défense.
  • Dossier : Année 2018
  • Séquences : 5 grands domaines sont cités :
  1. Sciences avec Insight et SEIS, Mascot, Taranis, séminaire de prospective scientifique
  2. Observation avec CFOSAT, MeTOP-C et IASI, Space Climate Observatory, SWOT
  3. Télécommunications avec Galileo, Konnect, Angels, Neo Sat
  4. Ariane avec l’engagement de pays européens, les chantiers en Guyane et beaucoup de lancements, Ariane 6, Prometheus et Callisto
  5. Défense avec la loi de programmation militaire, CSO, CNES Défense, CO3D
  • Notes Remerciements  : Airbus Defence and Space, Arianegroup, CNSA, DGA, DLR, ECPA/D, ESA, JAXA, NASA, Thalès, Thalès Alenia Space, UKSA

publié le 10/01/2019

haut de la page