Iran - Q&R - Extrait du point de presse (23 avril 2019) [ru]

Q : Les Européens peuvent-ils se maintenir dans le JCPOA dans la nouvelle situation, suite a l’annonce par le secrétaire d’État Pompeo d’imposer des sanctions sur le pétrole iranien ? Comment Paris et Berlin travaillent-ils en ce moment sur ce dossier ? Où en est le projet de l’Instex ?

R  : La France est déterminée à continuer de mettre en œuvre le JCPoA, endossé à l’unanimité par le Conseil de sécurité des Nations unies dans sa résolution 2231(2015). Avec ses partenaires européens, la France entend poursuivre ses efforts pour que l’Iran tire les bénéfices économiques liés à la levée des sanctions aussi longtemps qu’il respectera l’ensemble de ses obligations nucléaires.

À cette fin, la France, l’Allemagne et le Royaume Uni ont créé le mécanisme de compensation financière INSTEX, qui facilitera la réalisation de transactions financières pour les entreprises européennes souhaitant entretenir des relations commerciales avec l’Iran, conformément au droit européen et international. Les travaux engagés progressent de manière positive en vue d’un aboutissement prochain. L’Iran doit également avancer dans les travaux d’opérationnalisation de son mécanisme miroir (STFI). Des échanges approfondis entre experts français, anglais et allemands sont en cours, en lien avec les experts iraniens, afin que le fonctionnement des deux structures soit compatible et conforme aux normes financières internationales.

publié le 24/04/2019

haut de la page