Interview de M. l’Ambassadeur à l’agence « Vremia N » et au journal « Nijegorodskie Novosti » à l’occasion de sa visite à Nijni-Novgorod (4 décembre 2009)

- M. l’Ambassadeur, quel est l’objectif de votre visite à Nijni-Novgorod ?

- Je suis avant tout venu pour faire mieux connaissance avec une région dont j’ai déjà rencontré le gouverneur à deux reprises à Moscou, et une ville qui compte parmi les plus importantes et les plus dynamiques de Russie. Au cours de mon séjour, je rencontrerai les responsables politiques de la ville et de la région pour voir avec eux comment renforcer encore les relations avec la France et la région et la ville de Nijni-Novgorod, notamment sur le plan économique. J’évoquerai aussi avec eux la prochaine nomination d’un consul honoraire de France dans votre ville, ainsi que le programme des manifestations organisées l’année prochaine à Nijni-Novgorod dans le cadre de l’année de la France en Russie.

- Le 28 septembre 2009, le gouverneur de la région de Nijni-Novgorod, M. Valeri Chantsev, a présenté à l’Ambassade le potentiel économique de la région. Qu’est-ce qui a attiré le plus votre attention et votre intérêt ?

- Lors de la présentation effectuée par M. Chantsev le 28 septembre dernier, j’ai été frappé par le dynamisme dont font preuve les autorités locales pour attirer les investissements étrangers dans la région : la législation fiscale adoptée par la région, en particulier, est de nature à y attirer des investissements durables. J’ai également noté le potentiel de développement économique d’une région située sur un axe de communication majeur de la Russie et qui dispose d’une longue tradition de savoir-faire industriel qu’elle a à cœur de valoriser.

Tout ceci n’a pas retenu ma seule attention, mais aussi celle des sociétés françaises : 30 entreprises installées à Moscou ont assisté à cette présentation, qui les a vivement intéressés. Pour ces entreprises, le marché de la région de Nijni Novgorod offre de nouvelles occasions de croissance, que ce soit par l’établissement de relations commerciales, par des investissements directs ou par la conclusion de partenariats avec des entreprises locales.

- Dans le cadre de cette rencontre à l’Ambassade a été signé un accord d’intentions entre le gouvernement de la région de Nijni-Novgorod et la Chambre de commerce et d’industrie française en Russie. Que prévoit cet accord ?

- Cet accord s’inscrit également dans notre politique de promotion des relations économiques entre la France et la région de Nijni Novgorod. Il permettra l’organisation de visites d’entreprises françaises dans votre région, qui seront pour elle l’occasion de découvrir un marché dans lequel elles souhaitent s’implanter. En sens inverse, cet accord permettra aux entreprises de la région de Nijni Novgorod qui souhaiteraient s’implanter sur le marché français de faciliter leur accès à celui-ci.

- La région de Nijni-Novgorod est très active dans l’attraction des investissements étrangers. Quel intérêt pourrait présenter notre région pour les investisseurs français ? Dans quels secteurs y-t-il plus de perspectives ?

- Tout d’abord, je note que la région de Nijni-Novgorod possède des infrastructures de transport routier, ferroviaire, fluvial et aérien particulièrement développées, et constitue à ce titre un des grands nœuds de communications de la Russie : à ce titre, il est logique que les entreprises présentes en Russie, et qui cherchent à y développer leur présence, cherchent à s’y implanter. Ensuite, cette région se caractérise par son potentiel industriel, le secteur secondaire représentant plus du tiers de l’économie de la région. Les entreprises françaises sont bien placées dans le secteur des transports (automobile, ferroviaire, aérien), et je sais qu’elles s’intéressent à votre région. L’agriculture, me semble-t-il, est également un secteur de l’économie de votre région susceptible d’intéresser les sociétés françaises. Celles-ci sont déjà présentes ici, j’en veux pour preuve l’implantation de la société de matériaux de construction « Onduline », d’Auchan ou de la Société générale, mais elle est encore insuffisante par rapport au potentiel de votre région ; c’est pour développer la présence de nos entreprise ici que nous avons organisé une présentation de votre région en septembre, et que je viens dans votre ville aujourd’hui.

- La France est l’un des partenaires les plus importants pour la région de Nijni-Novgorod. Pourtant, à la suite de la crise économique en 2009 les échanges commerciaux se sont significativement contractés. Peut-on s’attendre à la reprise de l’activité ?

La forte contraction des importations de la région de Nijni-Novgorod au premier trimestre 2009 (- 42, 3%) s’est naturellement ressentie sur le volume des échanges entre avec la France, qui a diminué dans une proportion similaire. Mais nous observons désormais une reprise de l’activité économique dans nos deux pays et le plus dur de la crise économique semble être derrière nous, même s’il faut se garder de tout optimisme excessif. Aucun des grands projets d’investissements français dans la région n’a été interrompu par la crise : à titre d’exemple, la société Saint-Gobain maintient son projet d’exploitation d’un gisement de gypse et de construction d’une usine de construction d’éléments en placoplâtre. Ce projet, qui représente un investissement de 2 milliards et de demi de roubles, permettra la création de 150 emplois dans la région. C’est pourquoi je pense que la crise économique n’entravera pas le développement de nos relations économiques, et qu’à partir de 2010, le volume des échanges commerciaux entre la France et la région de Nijni-Novgorod augmentera à nouveau.

- L’année 2010 sera l’année de la France en Russie et de la Russie en France. Quelles sont les manifestations prévues à Nijni-Novgorod ?

Dans le cadre de l’année de la France en Russie et de la Russie en France auront lieu plus de 400 manifestations dans nos deux pays. A Nijni-Novgorod, auront lieu de nombreuses manifestations culturelles, que je ne peux ici énumérer toutes tant elles seront nombreuses. Pour ne citer que les plus importantes, je signalerai les expositions des artistes Fabrice Hyber et Claude Levêque, une importante participation française au festival Sakharov à la Philharmonie, et le passage par votre ville le 29 mai 2010 du « train des écrivains » qui traversera toute la Russie. Je tiens ici à saluer le dynamise de notre Alliance française et l’active implication des autorités locales qui ont rendu possible cette programmation culturelle de grande qualité, qui contribuera encore à renforcer les liens d’amitié séculaires entre nos deux pays.

publié le 07/12/2009

haut de la page