Inauguration de l’exposition "Les Démidoff en Europe".

Chers amis,

Je suis très honoré et heureux de participer à l’inauguration de cette belle exposition sur les Demidov et l’Europe.

Comme vous l’a indiqué M. Chebaline certains de ces documents proviennent de France. En effet, deux Démidoffs vécurent à Paris, Nicolas et son fils Anatole.
Je suis très heureux que vous ayez pu donc trouver des documents en France et qu’une coopération franco-russe se soit mise en place à cette occasion. Je regrette moi-aussi que Mme Marie-Pierre Rey n’ait pas pu être avec nous pour des raisons de santé.

Les Demidoffs ont joué un rôle diplomatique dans les relations franco-russe. Nicolas est venu en France où il fut un ambassadeur de Russie à Paris au début du 19e siècle. Il est rentré en 1912 quand Napoléon lança sa campagne de Russie. Il haïssait Napoléon et revint à Moscou pour former à un bataillon qu’il commanda contre Napoléon.

… tout à l’inverse, son fils Anatole fut fasciné par Napoléon : dès l’âge de 16 ans il fut attaché diplomatique à l’ambassade de Russie à Paris, puis il épousa la nièce de Napoléon, la princesse Mathilde Bonaparte, fille de son frère Jérôme. Il acquit la dernière résidence de Napoléon à l’île d’Elbe pour la transformer en musée.
Par ailleurs, déterminé à favoriser les relations diplomatiques franco-russes, il lança des expéditions ethnographiques, scientifiques et économiques en Russie dans différentes régions de l’empire russe. Il partit avec plusieurs économistes peintres, géologues et scientifiques français qui rapportèrent de leurs voyages dans le sud de l’Empire, y compris en Crimée, des informations passionnantes et très détaillées sur la vie quotidienne dans ces campagnes. L’objectif était bien de faire connaître la Russie au public français.

Sur le plan scientifique, et maintenant historique, de tels voyages éclairés par des scientifiques et illustrateurs français, sont aujourd’hui une source unique pour connaître votre pays. Avec le trésor de ces illustrations, je ne doute pas que vous trouviez bientôt matière à nombre d’expositions passionnantes, grâce à votre riche compatriote qui vécut chez nous en France il y a 200 ans.

Toujours pour rapprocher la France et la Russie – et malgré l’aversion qu’avait pour lui le Tsar qui n’aimait pas ce Russe installé à Paris – Anatole se distingua en France par ses œuvres caritatives, philanthropiques et de mécénat particulièrement généreuses.

Sur le plan diplomatique, je ne suis pas certain cependant que le but d’Anatole Démidoff fut atteint. Les descriptions de ses expéditions sur le servage par exemple furent si précises qu’elles irritèrent violemment le Tsar. Quant aux relations bilatérales… ses initiatives ne parvinrent pas à empêcher le déclenchement de la guerre de Crimée en 1853 …

Je vous remercie pour votre attention.

publié le 10/09/2019

haut de la page