Entretien téléphonique du Président de la République et de la Chancelière fédérale avec Vladimir Poutine [ru]

Palais de l’Élysée, le mardi 21 mai 2019

Le Président de la République française, Emmanuel MACRON, et la Chancelière fédérale d’Allemagne, Angela MERKEL, se sont entretenus par téléphone ce jour avec le Président de la Fédération de Russie, Vladimir POUTINE.

Ils ont souligné que le moment était venu de faire des choix pour mettre fin au conflit dans l’Est de l’Ukraine, qui pèse sur les relations entre la Russie et l’Union européenne, marqué leur souhait que la Russie fasse les gestes nécessaires pour créer les conditions favorables au dialogue, et rappelé leur pleine disponibilité à faire tous les efforts utiles pour permettre la mise en œuvre des accords de Minsk dans le cadre du format Normandie.

Sur le Conseil de l’Europe, le Président de la République et la Chancelière ont souligné que la Russie y avait toute sa place et marqué l’importance qu’une solution soit rapidement trouvée pour y permettre son maintien, avec tous les droits et obligations qui y sont attachés.

Sur la Syrie, la France et l’Allemagne ont rappelé leur vive préoccupation sur la récente offensive lancée par le régime syrien dans le Nord-Ouest, avec l’appui de ses alliés. Le Président de la République et la Chancelière ont appelé la Russie à tenir ses engagements sur le maintien du cessez-le-feu à Idlib. Ils ont rappelé leur extrême vigilance sur l’emploi d’armes chimiques. Ils ont également souligné la nécessité, réaffirmée lors du Sommet d’Istanbul en octobre dernier, de mettre en place le comité constitutionnel et d’agir dans le cadre de la résolution 2254 du Conseil de sécurité des Nations unies.

Sur l’Iran enfin, la France, l’Allemagne et la Russie ont souligné qu’elles restaient pleinement engagées en faveur de la préservation et de la pleine mise en œuvre de l’accord de 2015 sur le nucléaire (JCPoA), élément important du régime international de non-prolifération nucléaire. Dans le contexte actuel de forte montée des tensions, il importe d’éviter toute action qui alimenterait une escalade. Le Président de la République et la Chancelière ont souhaité que la Russie se joigne pleinement aux efforts des Européens pour que l’Iran continue de mettre en œuvre l’ensemble de ses obligations tout en préservant les avantages économiques de l’accord.

publié le 23/05/2019

haut de la page