Entretien du Président de la République avec le Président Poutine (26 juin 2020) [ru]

Palais de l’Élysée, le vendredi 26 juin 2020
Communiqué

Le Président de la République s’est entretenu cet après-midi par visio-conférence avec le Président de la Fédération de Russie, M. Vladimir Poutine.

Au lendemain des célébrations en Russie de la victoire contre le nazisme, le Président de la République a rendu hommage aux sacrifices consentis par les peuples de l’Union soviétique pendant la seconde guerre mondiale, aux 27 millions de victimes civiles et militaires, à la mémoire des populations de l’Est de l’Europe soumises, en ces temps sombres de l’histoire de notre continent, à une insoutenable violence.

Il a également exprimé le soutien et la solidarité de la France à l’égard de la Russie face à la pandémie de COVID-19 et à ses conséquences sanitaires, économiques et sociales. Les deux Présidents ont souligné l’impératif de consolider la coopération internationale.

Cet échange approfondi et substantiel a permis de faire le point sur le dialogue de confiance et de sécurité engagé il y a près d’un an lors de la visite du Président de la Fédération de Russie en France. Le Président de la République a souligné son attachement à ce dialogue dont la pertinence n’est que renforcée par l’accélération de la recomposition des équilibres mondiaux liée à la pandémie et par l’affirmation de la souveraineté européenne.

Les deux chefs d’État se sont félicités du lancement opérationnel de ce dialogue, en dépit des difficultés liées à la situation sanitaire, et ont acté la mise en place de plusieurs groupes de travail pour parvenir à des avancées concrètes, y compris sur les questions de stabilité stratégique et de sécurité sur le continent européen, sur les technologies de souveraineté, et sur la maîtrise des armements.

Alors que le 26 juin marque le 75è anniversaire de l’adoption de la Charte de San Francisco, les deux chefs d’État sont convenus de poursuivre leur engagement commun en vue d’un sommet des cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies afin de reconstruire de l’unité et de la convergence au sein de cette enceinte décisive pour la paix et la sécurité internationales.

Sur la Libye, le chef de l’État a marqué la nécessité d’enrayer l’engrenage dangereux des ingérences étrangères et l’importance de consolider très rapidement le travail engagé pour un cessez-le-feu, la reprise du dialogue militaire 5+5, et la relance du dialogue politique sous l’égide des Nations unies.

Sur l’Ukraine, le Président de la République a souligné l’importance de relancer rapidement la mise en œuvre de la feuille de route agréée à Paris lors du Sommet en format Normandie du 9 décembre 2019.

Sur la Syrie, le chef de l’État a en particulier souligné sa préoccupation sur la situation humanitaire, aggravée par la pandémie, et la nécessité à cet égard de préserver les mécanismes transfrontaliers sous l’égide des Nations unies pour répondre aux besoins urgents des populations civiles.

Sur le plan bilatéral, les deux chefs d’État sont convenus de poursuivre la bonne dynamique de relance des coopérations en cours et de les renforcer dans les domaines de la santé, de la protection de l’environnement et de la biodiversité et de la culture. Ils ont également marqué leur attachement au dialogue établi entre nos sociétés civiles.

publié le 14/08/2020

haut de la page