Entretien de M. Jean-Marc Ayrault avec son homologue américain

M. Jean-Marc Ayrault, ministre des Affaires étrangères et du Développement international, s’est entretenu aujourd’hui par téléphone avec M. Rex Tillerson, nouveau Secrétaire d’Etat des Etats-Unis d’Amérique.

Le ministre a félicité son interlocuteur et a exprimé son souhait d’établir avec lui un dialogue confiant et approfondi sur l’ensemble des questions d’intérêt mutuel, qu’il s’agisse des relations franco-américaines, des relations entre l’Union européenne et les Etats-Unis ou des sujets de préoccupation régionaux et globaux auxquels sont confrontés conjointement la France et les Etats-Unis, tous deux membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies.

Le ministre des affaires étrangères et du développement international a souligné l’importance de nos liens historiques qui se traduisent par une coopération cruciale en matière de sécurité, notamment dans la lutte contre le terrorisme. MM. Ayrault et Tillerson ont réaffirmé la solidité de l’alliance franco-américaine contre cette menace et la volonté partagée des deux pays de l’éradiquer, notamment en Irak et en Syrie où nos deux pays affrontent ensemble la barbarie de Daech.

Cette relation est également fondamentale pour contribuer à la résolution des crises régionales, notamment au Moyen-Orient, au Proche-Orient ou en Ukraine. M. Jean-Marc Ayrault a également rappelé l’importance d’une relation étroite avec les Etats-Unis pour faire face aux défis globaux tels que le changement climatique ou la défense des valeurs universelles qui nous sont communes, y compris le devoir de protéger les réfugiés.

M. Jean-Marc Ayrault a réaffirmé l’importance du lien transatlantique et a précisé que la construction européenne y participe, de même que l’OTAN. Le ministre des affaires étrangères et du développement international a également souligné la contribution importante du commerce à la croissance et à la prospérité des Etats-Unis et de l’Union européenne.

M. Jean-Marc Ayrault a invité son homologue américain à effectuer rapidement une visite en France afin de poursuivre ce premier échange.

publié le 07/02/2017

haut de la page