Dépollution radioactive de l’Arctique : une coopération franco-russe aux effets durables [ru]

Au début des années 2000, un grand effort de solidarité de la communauté internationale auprès de la Russie a permis de mettre en place les moyens techniques nécessaires pour récupérer de la zone arctique les déchets radioactifs générés par la marine de guerre soviétique pendant la Guerre Froide et les retraiter.

L'ancien site militaire Gremikha, situé près de la ville Ostrovnoï à l'est de la péninsule de Kola - PNG

La France a activement contribué à ce projet. Ainsi, entre 2004 et 2013 une grande quantité de déchets radioactifs a été enlevée de l’ancien site militaire Gremikha, situé près de la ville Ostrovnoï à l’est de la péninsule de Kola. Les infrastructures alors créés continuent d’être utilisées par Rosatom et l’enlèvement des déchets radioactifs se poursuit.

La marine de guerre soviétique pendant la Guerre Froide - PNG

La Russie prépare une nouvelle étape importante pour dépolluer la région arctique. Comme l’indique le projet de décret présidentiel, publié sur le site du ministère en charge du développement des régions de l’Est et de l’Arctique, les déchets radioactifs immergés seront prochainement renfloués et traités, y compris en utilisant les infrastructures qui avaient été créées avec la participation française.

une grande quantité de déchets radioactifs a été enlevée de l'ancien site militaire - PNG

publié le 20/05/2020

haut de la page