Déclaration de Jean-Yves Le Drian - Cessation des hostilités (21 mai 2021) [ru]

Je salue la cessation des hostilités intervenue cette nuit, qui interrompt un cycle de violences dont le bilan humain est lourd pour les populations civiles.

Cette cessation des hostilités sans condition et d’effet immédiat est le fruit des efforts diplomatiques collectifs des Européens, des Américains et de plusieurs pays arabes. Nous y avons pris toute notre part, en coordonnant nos efforts bilatéraux, notamment avec les Etats-Unis, l’Egypte et la Jordanie, et en contribuant aux pressions pour parvenir à ce résultat, notamment au Conseil de sécurité. Je salue en particulier le rôle fondamental de l’Egypte pour permettre aux armes de se taire.

La cessation des hostilités était, comme nous l’avons dit publiquement et dans toutes nos démarches diplomatiques des derniers jours, la priorité absolue pour protéger les populations civiles et pour éviter une aggravation et un élargissement du conflit. La trêve, pour l’heure respectée, doit être pérennisée à travers des arrangements durables de cessez-le-feu. Elle doit permettre un réengagement humanitaire pour répondre aux besoins de la population, notamment à Gaza. Et elle doit s’accompagner d’un apaisement des tensions dans l’ensemble des Territoires palestiniens et en Israël.

Enfin, l’escalade des derniers jours souligne la nécessité d’une relance d’un véritable processus politique entre les Parties avec le soutien international approprié, sans laquelle nous savons que les cycles de violences se répèteront. La France est déterminée à jouer pleinement son rôle dans ces efforts, en lien avec ses partenaires internationaux.

publié le 25/05/2021

haut de la page