Création du réseau de recherche franco-russe dans le domaine des THz, l’IRN FIR-LAB

PNGLa mise en place du « réseau de recherche international » franco-russe − l’IRN FIR-LAB : « Des sources optoélectroniques lointaines brillantes aux études d’interaction champ-matière et au suivi en sciences de la vie et sciences de l’environnement » − est l’aboutissement de nombreux liens scientifiques entre les chercheurs français et russes dans le domaine de l’optique et de la physique laser dans l’infrarouge lointain.

FIR-LAB permet de connecter le réseau français de laboratoires travaillant dans le domaine de la science et de la technologie des ondes térahertz (infrarouge très lointain) et moyen infrarouge (cf. GDR NanoTeraMIR « Nanodispositifs pour le TeraHertz et moyen infrarouge ») avec le réseau russe sur la photonique térahertz et l’optoélectronique. Il est coordonné, du côté français, par le laboratoire Pierre Aigrain UMR 8551 (CNRS, Université Paris Diderot, Université Pierre et Marie Curie et École normale supérieure) et, du côté russe, par la Faculté de physique et le Centre laser international de l’Université d’État de Moscou M.V. Lomonossov. Il est soutenu par la Fondation Russe pour la Recherche Fondamentale (RFFI).

L’objectif de FIR-LAB est de faire progresser, par l’intermédiaire de conférences, séminaires et ateliers, les connaissances en physique fondamentale dans cette région spectrale encore peu explorée, d’ouvrir ce domaine à une communauté scientifique plus large afin de l’inciter à développer des approches synergiques en rupture avec les travaux antérieurs, et de favoriser l’émergence de nouveaux travaux de recherche collaboratifs.

publié le 10/01/2018

haut de la page