Carte de la coopération scientifique franco-russe [ru]

(Cliquez pour agrandir) - PNG

Structures CNRS :


PNGUnité mixte internationale (1 UMI : Centre Scientifique Interdisciplinaire Poncelet)
PNG – Unité Mixte des Instituts français de recherche à l’étranger (1 UMIFRE : Centre franco-russe de recherche en sciences humaines et sociales)
PNGLaboratoires nationaux associés (16 LIA) [*]
PNGGroupements de recherche internationaux (9 GDRI) [*]
PNGProjets de recherche conjoints (44 PRC)

Réseau de coopération :

PNGCentre franco-sibérien de la formation et de la recherche

Outils de coopération :

PNGChaire de mathématiques Lamé
PNGPHC Kolmogorov
PNGERA.Net RUS Plus

Autres structures :

PNG – avec l’INSERM (1)
PNG – avec l’Institut Mines Télécom (1)
PNG – avec l’Université de Strasbourg (2)
PNG – avec l’Université Aix-Marseille (1)
JPEG – avec le BRGM (1 : Laboratoire franco-russe de métallogénie)
PNG – Partenariat stratégique avec l’Institut Pasteur (1)
PNG – Expertise du BRGM (1)
PNG – Prix de recherche ONERA − TsAGI à la mémoire de Denis Maugars
PNG – Mégagrant (Directeur du laboratoire en poste en France) - plus d’informations

Pour aller plus loin

  • Les Unités Mixtes Internationales (UMI)
    Ce sont des laboratoires localisés sur des sites uniques en France ou à l’étranger. Ils regroupent chercheurs et techniciens affectés par des institutions françaises et étrangères.
    En Russie, il existe une UMI : le laboratoire Poncelet à Moscou.
  • Les Unités Mixtes des Instituts Français de Recherche à l’Etranger (UMIFRE)
    En Russie, il existe une UMIFRE, le « Centre d’Études Franco-Russe de Moscou ». Il a pour vocation de stimuler les recherches en sciences humaines et sociales sur l’ensemble de la Fédération de Russie et il étend son action à trois autres États d’Europe orientale (Ukraine, Biélorussie et Moldavie).
  • Les Laboratoires Internationaux Associés (LIA)
    Ils ont été créés en grande partie sur l’initiative du CNRS et sont des laboratoires « sans murs » qui associent 1 ou 2 laboratoires français et 1 ou 2 laboratoires d’un autre pays autour d’un projet de recherche scientifique conjoint. Mis en place pour 4 ans, ils sont renouvelables 1 fois.
    En 2017, on compte 16 LIA en Russie.
  • Les Groupements De Recherche Internationaux (GDRI)
    Créés sur l’initiative du CNRS, les GDRI forment des réseaux qui regroupent laboratoires universitaires et industriels, typiquement de 5 à 20. Leur but est de coordonner la recherche avec un objectif scientifique déterminé. Mis en place pour 4 ans, ils sont renouvelables 1 fois.
    En 2017, on compte 9 GDRI en Russie.
  • Les Projets de Recherche Conjoints (PRC)
    ( - anciennement appelés Projets internationaux de coopération scientifique (PICS) )

    Le PRC est un projet scientifique établi et présenté conjointement par deux équipes de recherche, l’une au CNRS et l’autre à l’étranger. D’une durée de 3 ans non renouvelable, il vise à consolider et formaliser une coopération suivie avec un partenaire étranger ayant déjà donné lieu à une ou plusieurs publications communes. Un PRC permet à une équipe d’un laboratoire affilié au CNRS (UPR/UMR) de recevoir des crédits complémentaires pour le financement de missions, d’organisation de séminaires et de réunions de travail.
    En 2017, on compte 44 PRC en Russie.

Vous trouverez plus d’informations sur le site internet du CNRS

mise à jour : décembre 2017

[*Certaines structures sont présentes dans plusieurs villes.

publié le 19/03/2018

haut de la page