Biélorussie – Droits de l’Homme – Déclenchement du mécanisme de Vienne de l’OSCE (5 novembre 2021) [ru]

Face à la situation, gravement préoccupante, des droits de l’Homme en Biélorussie, 34 États participants de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) dont la France ont déclenché hier le mécanisme dit de Vienne à l’encontre de ce pays. Ce mécanisme permet d’exiger de la Biélorussie qu’elle réponde à une série de questions relatives à la mise en œuvre des engagements relatifs aux droits de l’Homme contractés par les 57 États participants à cette organisation.

Cette décision fait suite à l’absence de mise en œuvre des recommandations du rapport présenté en novembre 2020, au titre du mécanisme de Moscou, par M. Wolfgang Benedek, expert indépendant de l’OSCE, à la suite de la dégradation brutale de la situation des droits de l’Homme en Biélorussie à compter d’août 2020.

Force est de constater que la situation des droits de l’Homme continue de se dégrader et que les autorités biélorusses ont refusé toute coopération avec l’OSCE.

La France, comme ses partenaires de l’Union européenne avec lesquels elle s’est exprimée le 4 novembre, appelle à nouveau la Biélorussie à coopérer pleinement avec les États participants et les institutions de l’OSCE, ainsi qu’à respecter le droit à la liberté de réunion pacifique et des médias, et à mettre fin aux arrestations, aux détentions arbitraires, aux poursuites à l’encontre de personnalités de l’opposition, aux actes de torture et à l’instrumentalisation de migrants à des fins politiques.

La France réaffirme son plein soutien au peuple biélorusse et aux organisations de la société civile qui, avec courage, défendent leurs libertés et leurs droits fondamentaux.

publié le 16/05/2022

haut de la page