Balkans occidentaux (3 février 2021) [ru]

Q : Lors de la visite du président de la Serbie Aleksandar Vučić ; à Paris avec la délégation des ministres, outre les sujets liés à la coopération économique entre les deux pays, les relations entre Belgrade et Pristina ont été évoquées et le rôle de la France dans les négociations en vue d’une normalisation des relations, mené par le UE.

Comment la France peut-elle contribuer à ce dialogue ? Quelles nouvelles solutions ont été présentées lors des entretiens tenus à ce sujet à Paris entre la délégation serbe et les hôtes français ? La France n’était pas opposée à la possibilité d’un échange de territoires afin de parvenir à un accord final entre Belgrade et Pristina. Est-ce une des solutions discutées à Paris ?

R : À l’occasion de ces entretiens ont été abordées les prochaines étapes dans la normalisation des relations entre la Serbie et le Kosovo, cruciale pour la stabilité de la région. Dans la continuité du sommet de Paris du 10 juillet 2020, la France agit pour favoriser ce processus et soutient pleinement la médiation de l’Union européenne entre les deux Parties. L’Union européenne continuera de faciliter leur dialogue, dans le but de normaliser les relations entre la Serbie et le Kosovo, au moyen d’un accord global, définitif et juridiquement contraignant.

publié le 04/02/2021

haut de la page