10 décembre - La Journée des Droits de l’Homme

Les droits de l’Homme font partie des valeurs fondatrices de la République française. Leur respect est au cœur de l’exercice de la démocratie en France et de notre engagement au sein de l’Union européenne.

trentième anniversaire de l’adoption de la Convention contre la torture (10 décembre 2014)

A l’occasion du trentième anniversaire de l’adoption par l’Assemblée générale des Nations unies de la Convention contre la torture et autres traitements ou peines cruels, inhumains ou dégradants, la France rappelle que la torture reste une réalité pour des milliers d’enfants, d’hommes et de femmes, victimes de la répression de régimes criminels en Syrie et ailleurs, ou des exactions infâmes de groupes terroristes.

Des opposants politiques, des militants des droits de l’Homme, des journalistes, des travailleurs humanitaires, des personnes stigmatisées en raison de leur orientation sexuelle, ou des détenus de droit commun, en sont encore les victimes.

La France reste mobilisée et appelle les États qui ne l’ont pas encore fait à rejoindre la convention contre la torture ainsi que son protocole facultatif.

La France a été élue, le 12 novembre, pour un mandat de 3 ans au Conseil des droits de l’Homme. Elle avait déjà siégé au Conseil des droits de l’Homme, de 2006 à 2011.

JPEG - 58.6 ko
UN Photo/Jess Hoffman

Elue, la France s’engage à assurer la promotion et la protection de l’ensemble des droits de l’Homme et jouer un rôle clé dans la lutte contre toutes les formes de discrimination :

- Soutenir la réalisation progressive du droit à l’éducation, du droit à la santé, du droit à l’alimentation et du droit à l’eau et à l’assainissement et promouvoir les Principes directeurs sur l’extrême pauvreté et droits de l’Homme ;
- Renforcer la mobilisation internationale pour le respect des droits des femmes ainsi que l’élimination de toutes les violences faites aux femmes et les discriminations à leur égard et s’assurer de la mise en œuvre effective des résolutions "Femmes, Paix et Sécurité" ;
- Poursuivre son engagement en faveur des droits de l’enfant et de la lutte contre l’utilisation d’enfants dans les conflits armés ;
- Promouvoir la liberté d’opinion et d’expression et soutenir les actions des défenseurs des droits de l’Homme et de la société civile, notamment dans le cadre de manifestations pacifiques ;
- Encourager les Etats à lutter contre les détentions arbitraires, la torture et les disparitions forcées et continuer à œuvrer à la ratification universelle de la Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées ;
- Intensifier la lutte contre l’impunité et promouvoir le droit à la justice, à la vérité notamment à travers le soutien à la justice pénale internationale ;
- Promouvoir les Principes directeurs relatifs aux entreprises et aux droits de l’Homme et soutenir leur mise en œuvre ;
- Maintenir une participation active et constructive dans tous les organes et mécanismes de promotion et de protection des droits de l’Homme dont les procédures spéciales,les organes des traités et les dispositifs de surveillance ou d’enquête relatifs à la situation des droits de l’Homme dans le monde.

Plus d’information sur la France et les droits de l’Homme
(version française) :

PDF - 532.6 ko
(PDF - 532.6 ko)

(version anglaise) :

PDF - 535.4 ko
(PDF - 535.4 ko)

publié le 18/12/2014

haut de la page